Combien de temps pour apprendre une langue ? Partie 1

Si vous êtes sur le point d’apprendre une langue, il est tout à fait naturel que vous vous demandiez dans combien de temps vous serez autonomes. Dans cet article, je vous propose de découvrir comment parvenir à des résultats efficaces en gérant bien votre temps. Je vous montrerai également que vous avez le temps d’y consacrer quelques minutes tous les jours malgré un emploi du temps de ministre. Mais je tiens à vous prévenir d’entrée de jeu : apprendre une langue est un travail de longue haleine. Cependant, il existe quelques techniques pour aller plus vite ! Allez, je vous dis tout ! 😉👉

Apprenez à gérer votre temps

Beaucoup de raisons peuvent vous pousser à apprendre une nouvelle langue. Si vous vous engagez dans cette voie-là, je vous félicite ! 👏 C’est une décision courageuse et qui vous ouvrira de nombreux horizons. La première chose que vous devez garder à l’esprit, c’est que vous devez vous dégager du temps, tous les jours, pour arriver à des résultats.

Certains d’entre vous pensent qu’ils n’ont pas le temps, que leur vie familiale et professionnelle sont trop chronophages pour laisser place à une “distraction linguistique”. Je vous montre pourquoi cette acception est complètement fausse. De même, d’autres veulent aller trop vite en faisant une boulimie de vocabulaire ou de grammaire. Alors, pour s’armer de la meilleure méthode possible, je vous recommande de suivre les conseils qui suivent. 👇

 

Vous avez le temps !

Vous êtes chargé(e) de famille, vous bossez énormément ou vos hobbies vous prennent un temps fou ? Eh bien rassurez-vous, on va quand même pouvoir faire quelque chose de vous ! 😉 Moi aussi, je passe le plus clair de mon temps à travailler ailleurs que sur mon blog. Mes horaires de travail et les transports m’éloignent de chez moi de 8h  le matin à 19h30 le soir. Pourtant, dans ce laps de temps, j’ai le temps d’étudier mes langues. Voilà comment je m’y prends.

 

Profitez des temps morts

Vous savez, ce sont ces moments pendant lesquels nous n’avons pas d’autre choix que d’attendre que le train avance, que que le métro n’arrive à la bonne station ou que le covoitureur nous dépose devant le boulot. Ce sont des moments dont vous pouvez réellement tirer profit ! Plutôt que de voguer sans fin et sans but sur Facebook ou sur des vidéos de chats, pourquoi ne pas utiliser votre appli préférée pendant 15 minutes ? ⌚

C’est ce que je fais dans le métro le matin et le soir. Il y a deux principaux avantages à cela. Premièrement, cela me permet de m’isoler de l’atmosphère oppressante du wagon. Deuxièmement, j’arrive à travailler 30 minutes par jour sur mes langues. En général, je travaille sur deux langues. Une le matin et une le soir. Si vous apprenez une seule langue, imaginez à quel point vous pouvez décupler vos efforts en suivant cette méthode ! Vous parviendrez à des résultats très vite, c’est évident. Pour vous dire les choses telles que je les pense, il est inefficace de travailler moins de 15 minutes d’affilée par jour. 👎

 

Profitez des activités passives

Kesako, les activités passives ? 🤔 Ce sont toutes ces précieuses minutes de la journée où votre corps travaille mais où votre esprit est totalement libre. Par opposition aux temps morts que j’évoquais précédemment, cette fois-ci vous êtes en train de marcher pour rejoindre votre bureau, vous faites votre jogging, vous déjeunez à la cantine. Imaginez combien de temps vous pouvez étudier quand vous mettez bout à bout toutes ces opportunités.

Seulement, vous ne pourrez pas faire les mêmes choses que pendant les temps morts. Les activités passives exigent que vous conserviez tout de même votre attention ailleurs que sur votre mobile ou votre livre. Le format idéal ici pour progresser est donc les podcasts. Vous en trouvez de toute sorte sur le web. Une myriade d’entre eux sont conçus pour les débutants, mais tous les niveaux trouveront leur bonheur.

Je ne suis pas en train de vous dire de vous compliquer la vie à outrance en délaissant complètement vos petites habitudes quotidiennes. Mais voyez par vous-mêmes : il existe une quantité de quarts d’heure dans la journée que vous pouvez saisir ! De cette manière, il vous appartient de vous dégager du temps là où il est disponible. 😊

 

Le meilleur moment de la journée quand on a pas le temps

Il a été scientifiquement prouvé que les connaissances assimilées peu de temps avant l’endormissement sont mieux intégrées par l’esprit. Voilà pourquoi on voit Chandler dans la série Friends se passer une cassette pour arrêter de fumer pendant son sommeil.  Ainsi, non seulement cette cassette a un impact profond chez lui mais en plus il lui apprend devenir une femme forte. Vous souvenez-vous de cette scène (saison 3 épisode 18) ? 😁 Si oui, laissez-nous vos commentaires !

Vous l’aurez compris, le meilleur moment pour se passer une petite leçon est juste avant d’aller se coucher. Profitez de ces 15 minutes de calme pour étudier un peu. Endormez-vous en repensant à ce que vous venez de voir et réveillez-vous en faisant ce même effort de mémorisation. Vous verrez … ça marche vraiment ! 🙂 Je m’oblige à le faire tout le soir dans la langue que je galère le plus à apprendre : le russe !

 

Ménagez-vous

Vous avez du temps devant vous ? Tant mieux ! Vous allez pouvoir faire plein de choses, passer des heures à étudier pour aller plus vite, dévorer tous les livres qui existent sur le sujet… NOOON ! Ne prenez pas ce risque, cela risquerait de vous dégoûter ! En réalité, ce n’est pas vous qui dicterez le temps que vous passerez à étudier … mais votre motivation qu’il faut absolument ménager ! Rappelez-vous régulièrement ce qui vous anime. Se rappeler la beauté de paysages est une façon de faire.

 

Préservez votre motivation

Elle seule pourra vous faire avancer. Nous disposons tous d’un capital motivation et il est certain que si vous attaquez trop fort, en passant un temps considérable devant votre appli ou votre bouquin, vous allez vous ennuyer très vite et peut-être même … abandonner.

Ce fut mon cas dans mes premières années. J’étais passionné par les nouveaux mondes que je découvrais. Je voulais en savoir toujours plus. J’ai découvert le suédois d’abord, puis je me suis intéressé au danois, aux langues eskimo… Je me suis complètement perdu. Non seulement, je ne suis pas parvenu à apprendre le suédois mais aucune autre langue non plus. J’ai voulu aller trop vite et je n’ai atteint aucun de mes objectifs. Pourtant, j’y mettais tous mes efforts. J’ai bousculé mon manque de motivation pour continuer à avancer mais au bout de quelques mois j’ai complètement lâché l’affaire. Je n’ai repris que 8 ans plus tard parce que l’envie d’apprendre était toujours présente en moi.

Alors soyez conscients de tout cela avant de commencer et allez-y a petites doses !

 

Variez vos ressources

C’est une excellente façon d’entretenir sa motivation ! Très vite, vos outils de travail risquent de vous “gonfler” et le plaisir que l’apprentissage est censé vous procurer se transformera en calvaire. Pour éviter d’en arriver là, je vous conseille d’étendre au maximum vos ressources.

Plutôt que de se contenter d’une application ou d’une seule méthode, privilégiez les supports télévisuels. Cela peut passer des vidéos sur YouTube, des reportages documentaires ou même des films. Peu importe qu’ils soient dans la langue que vous apprenez ou non. Le seul but est de faire remonter la jauge de votre envie ! Quand j’apprends l’espagnol et que l’ennui commence à me gagner, je fonce aussitôt regarder les locations d’appartement pour mon été à Valence pour requinquer ma motivation. Pourquoi pas, hein ?

 

Voilà c’est tout pour aujourd’hui ! 🤗 Je complète dimanche prochain cet article avec la partie 2. N’hésitez pas à laisser vos commentaires juste dessous, j’y répondrai très volontiers.  Et mettez un “like” sur Facebook ou Twitter, ce serait top  🙂

A bientôt les amis,

Paul

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Combien de temps pour apprendre une langue ? Partie 2 - Sur le bout de la langue
  2. Apprendre du vocabulaire rapidement - Sur le bout de la langue

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.