Se remettre à l’anglais : pas si dur que ça !

C’est vrai que les vacances ont du bon. Nous revenons bien souvent la tête pleine de nouveaux souvenirs, la peau bien tannée et assez de soleil dans le cœur pour l’hiver qui arrive (#winteriscoming). Mais les vacances, en France ou ailleurs, sont l’occasion de rencontrer des gens venus de loin. Avez-vous osé leur parlé cette année ? Non. Ne vous inquiétez pas. L’été prochain, vous sauterez le pas ! 😉

Bien commencer avec son capital motivation.

Quand on fait le constat qu’on ne parle pas assez bien une langue et qu’on veut s’améliorer, on est plein de motivation. On serait capable d’y passer des heures. Quand même pas ? Bon. Mais en tout cas, sachez ménager ce capital motivation. A trop en faire trop vite, vous vous essoufflerez avant que les premiers progrès n’apparaissent. Alors, ne consacrez que quelques heures à l’anglais en début de reprise. Je pense que 2 heures par semaine est un excellent commencement. Tenez-vous à ce rythme pendant un mois. Si votre motivation n’a pas faibli, c’est que vous êtes sur la bonne voie !

Comment s’y prendre pour s’y remettre ?

Je vous le disais dans cet article. Pour commencer, il faut absolument laisser tomber ce qui n’avait pas marché précédemment. Faites table rase de vos expériences passées. Si elles n’ont pas marché avant, elle ne marcheront pas mieux maintenant. Selon votre profil, que vous ayez du temps, que vous soyez peu regardant sur la dépense, ou que vous soyez chauffeur de taxi vous pourrez utiliser la méthode suivante :

  • Téléchargez une application sympa, qui donne envie de reprendre les bases. Y’en a des centaines mais toutes ne se valent pas. Je vous recommande Duolingo, Babbel ou encore Mosa Lingua. Mais ne vous arrêtez pas à ce que je vous dis !
  • Allez jusqu’au bout du contenu et faites le point. Normalement vous devriez en avoir pour 8 à 16 semaines (2 à 4 mois en gros).
  • Commencez tranquillement à vous parler tout seul comme je l’ai écrit dans l’article ici.
  • Faites vous un kiff et passez un week-end à Londres, Barcelone, Berlin ou Rome ! Vous mettrez un peu de pratique sur tout ça et ça vous remotivera sans aucun doute.

Combien de temps avant de parler ?

Je ne vais pas vous vendre de cravates. Honnêtement ce que j’ai pu observer autour de moi c’est que certaines personnes laissent filer trop de temps entre chaque révision, d’autres désespèrent de ne pas pouvoir aligner deux mots après des mois de bachotage. Je vous le dis en clair : je sais pourquoi et j’ai la solution à ces deux problèmes.

Pour vous remettre à l’anglais, dites-le à un maximum de personnes autour de vous. Pourquoi ? Pour deux raisons. La première c’est qu’il y aura forcément des copains ou des copines qui voudront faire comme vous et s’entraîner. Vous vous motiverez à plusieurs et c’est génial quand on a une petite phase de … FLEMME ! La seconde parce que les personnes que vous aurez mis au courant seront vos les garants de votre réussite. Ils vous rappelleront que vos efforts paieront et que parler une langue étrangère vous ouvrira des chemins inimaginables …

Quant à moi, je retourne sur le net, j’y ai trouvé plein de trucs pour vous 🙂

Bisous,

Paul

Memrise, pour apprendre du vocabulaire facilement !

Nous sommes nombreux, très nombreux même, à nous dire qu’il ne nous manque pas grand chose pour parler, ou baragouiner un peu, une langue. Le coupable, c’est lui : le vocabulaire ! Il revient continuellement comme un obstacle à chaque fois que nous essayons de parler. J’ai donc décidé de prendre le taureau par les cornes et je vous propose l‘une des meilleures applis du marché pour booster votre vocabulaire 😉

Memrise, c’est quoi ?

C’est un site que j’ai découvert par hasard il y a un an. Je l’avais téléchargé sur ma tablette, y avais jeté un rapide coup d’œil et l’avais complètement délaissé. C’est en l’an de grâce 2016, en le saint mois de septembre, que mon attention s’est de nouveau portée sur cette petite appli. Mais alors pourquoi un tel rejet ? Eh bien parce qu’à l’époque, je n’éprouvais pas le besoin d’amasser du vocabulaire à me fourrer en tête. Mon étude du turc et du suédois était davantage focalisée sur la grammaire. Maintenant que j’ai un peu avancé dans ce domaine, je constate qu’un beau vernis vocabulaire me permettrait de passer à l’étape supérieure.

Cette application est disponible sur PC, Android et ios. Elle est une formidable usine à mémoriser. Ce qui fait la force de Memrise, c’est qu’elle n’est pas exclusivement tournée vers les langues. D’autres contenus sont en ligne, comme le droit, la géographie, la culture générale, la médecine …

Memrise, ça marche !

Je cherchais un moyen d’apprendre du vocabulaire en masse et sans peine. L’une des meilleures manières de faire, je vous en avais fait part dans cet article, c’est d’apprendre les 500 premiers mots usuels d’une langue. Et devinez quoi ? Memrise vous propose des listes à apprendre classées en fonction de la fréquence d’utilisation des mots ! Un must absolu ! Regardez par vous-même :

 

 

vous voyez que j’ai déjà appris 699 mots sur 1000 disponibles à étudier (« 699 / 1000 words learned »). L’outil est absolument super bien fait. La progression est graduée, le retour sur les mots difficiles est calculée de manière intelligente … bref c’est génial. J’en ai parlé autour de moi, tous mes collègues et amis l’ont adopté ! Memrise vous permet d’apprendre du vocabulaire à votre rythme, basé sur le système de flashcards que l’on retrouve chez Anki ou The Rosetta Stone.

Alors, au bilan ?

Au bilan, j’ai utilisé l’appli tous les jours pendant un mois avec une moyenne de 15 minutes par jour. Couplée à Duolingo, j’ai vu mon niveau de langue progresser de manière significative. Je n’étais plus gêné par les nouveaux mots générés par Duolingo et je suis allé bien plus vite dans mon étude.

A titre comparatif, à raison de 15 minutes par jour, il vous faudra 6 semaines pour apprendre les 1000 premiers mots, que ce soit en anglais, allemand, turc ou même japonais. Avec ce bagage là, votre voyage pourra commencer ! 😀

Allez j’y retourne,

à la prochaine,

Paul