Les 20 mots anglais que vous devez connaître

Parler anglais c’est parfois un jeu d’enfant parfois un cauchemar. Mais rassurez-vous, avec un petit zeste de vocabulaire tout s’arrange 😀 Sur le bout de la langue vous dévoile aujourd’hui une liste de 20 mots que vous devez absolument connaître pour progresser !

Pourquoi ces 20 mots-là ?

J’ai remarqué quelque chose dans l’apprentissage des langues. La première c’est que le vocabulaire est le ciment de la compréhension. Vous pourrez faire abstraction de la grammaire (dans une certaine mesure, hein !) mais jamais du vocabulaire pour comprendre et être compris. La deuxième c’est qu’on atteint bien souvent un pallier de progression que l’on peine à franchir.

Ce fut mon cas en anglais jusqu’à ce que j’intègre les mots de la liste qui suit. Vous verrez, une fois qu’on les a appris, on a l’impression qu’ils reviennent tout le temps ! Mon conseil : Apprenez-les par cœur et ne les oubliez jamais. Ils vous serviront toute votre vie ! 😉

Les 20 mots qui vous feront progresser

Imaginez un instant que vous venez d’arriver à San Francisco pour un petit voyage. Voici une série de phrases qui pourraient bien vous rendre service 😀

Supposed Censé We were supposed to land at 6:00 !
Convenient Commode This large bag is more convenient to carry more stuff.
Fair Juste, clair The cab driver is offering a fair price. The weather is fair.
A while Moment The plane will take off in a while.
To expect S’attendre à We expected more from your hotel.
Weird Bizarre The meat looks weird.
Obvious Evident What she said about the safety rules was obvious.
No longer Pas davantage This book-maker no longer exists !
To blame Accuser My wife blamed me for arriving too late …
To figure out Finir par comprendre You figured out why your credit card didn’t work.
Yet Pas encore Alex hasn’t done anything yet !
Glad Content Jackson Smith and his wife were very glad to meet the butler.
To owe Devoir (dette) I owe you 10 dollars.
Grateful Reconnaissant They should be grateful that you came.
A bargain Affaire 10 000$ for that car ? Yes ! What a bargain !
To gamble Jouer (argent) John gambled all night long. He is broke now.
To postpone Reporter I suggest we postpone your date of departure.
Matter Importance Travelling is just a matter of trust !
To host Accueillir Our daughter stayed with a host family in the UK.
To withdraw Retirer Peter withdrew 20 pounds from the ATM.

Voilà ! Pas mal pour s’y remettre !

Sur le bout de la langue vous prépare d’ailleurs une liste très exhaustive de choses à savoir concernant l’anglais. Vous en saurez bientôt plus ! 😀

Top 8 des meilleures applications pour apprendre une langue



J’ai sondé le net pour y dénicher les meilleures applications pour apprendre une langue. Et croyez-moi, je n’en suis pas revenu bredouille 😀

#1 : Duolingo, votre meilleur ami

Je vous en parlais dans cet article, Duolingo est une application qui cartonne. Elle est non seulement un bon compromis entre les méthodes que l’on connaît tous mais elle est surtout super bien faite. Je l’ai terminée en turc, allemand, suédois et espagnol. A chaque fois, le constat s’est imposé de lui-même : Duolingo peut vous emmener assez loin dans votre apprentissage. A la fin des cours, j’étais capable de former de belles phrases et de me faire comprendre. Un must !

#2 : Babbel, une valeur sûre

Babbel c’est quoi ? Eh bien c’est le pionnier dans l’apprentissage des langues sur internet. Créée en 2008 par une poignée de linguistes allemands, la petite start-up s’est vite imposée comme la référence en la matière. Je l’ai testée pour vous (mais aussi pour moi ^^) et je dois dire que j’en suis extrêmement satisfait. Seul hic, l’appli est payante mais la qualité des enregistrements dépasse ceux de Duolingo. Je débourse donc 10€ par mois pour apprendre le russe et ça marche. C’est d’ailleurs la meilleure appli que je connaisse pour commencer dans cette langue. 14 langues vous sont proposées … lancez-vous !

#3 : Memrise, un booster de mémoire

Je vous en ai déjà parlé, ici, Memrise est un compagnon dont je ne peux plus me passer. Après des années passées à chercher un bon moyen d’apprendre du vocabulaire, j’ai enfin trouvé la perle rare. Cette application est un bijoux d’ingéniosité. Elle vous propose d’apprendre des listes de vocabulaires qui correspondent à votre niveau et votre désir de progression. Couplée avec l’une (ou les deux) des applis que je vous recommande juste au-dessus, je deviendrez très vite autonome, c’est promis !

#4 : Anki, le système de flashcards à l’épreuve du temps

C’était le tout premier logiciel que Marc et moi avions découvert pour nous constituer des listes de mots à apprendre. Avantage : on créé nous-même nos listes avec les mots que l’on souhaite apprendre ou réviser. Du coup, il devient très facile d’extraire du vocabulaire journalistique de ses lectures et de les réviser via Anki (par exemple). Mais ce n’est pas tout ! Anki dispose d’un nombre colossal de listes prêtes à l’emploi … au boulot ^^

# 5 : LingQ : l’équivalent digital d’Assimil

Dans la catégorie « applications pour apprendre une langue », voici l’une des plus complètes que je connaisse. Créée par Steve Kaufmann, un a américain polyglotte aux 14 langues, la plateforme est une mine d’or de cours en tout genre. L’étendue de l’offre est sacrément impressionnante. C’est d’ailleurs la seule plateforme a offrir des cours en langues rares. Pour faire court, elle se présente comme l’e-méthode d’assimil, avec des dialogues que l’on décortique au fur et à mesure de la leçon. Hic : il faut être bougrement discipliné et motivé pour arriver au bout de la ressource !

# 6 : Nicht Lustig : l’humour à la sauce teutonne

Voilà bien une trouvaille inattendue ! Il a fallu un simple post d’un ami allemand sur facebook pour piquer ma curiosité. Cette application est tout bonnement géniale. Elle nous propose de découvrir un nouveau cartoon tous les jours, en langue allemande. Franchement rigolo, et surtout grotesque, Nicht Lustig est un moyen singulier d’entretenir son allemand. Les personnages s’expriment comme des loubards, de quoi vous donner des idées quand vous irez Outre-Rhin 😉

#7 : Busuu : un géant des langues

Busuu c’est l’un des ténors du marché. Ses créateurs sont continuellement en train de chercher des moyens de vous faire progresser de manière ludique. L’une d’entre elles est de vous proposer des chats (c’est de l’anglais hein), avec des gens du monde entier. Une super opportunité pour mettre en pratique ce que vous venez d’apprendre ! Hic : l’application est payante MAIS elle vous propose d’apprendre 12 langues différentes et elle est classée depuis des années dans le BEST 50 des applis. C’est vous qui voyez …

#8 : Utandem : un interlocuteur rien que pour vous

Pour finir, voici encore une application que je suis allé vous dégoter sur l’app store. Utandem c’est trop de la balle de tennis. Vous téléchargez l’application, renseignez la ou les langues que vous parlez et celle(s) que vous voulez pratiquer. Ainsi, en peu de temps, Utandem scanne les personnes proches de vous et qui répondent à vos attentes. J’ai fait le test, ça m’a pris 17 secondes pour trouver un locuteur suédois. J’ai donc envoyé un petit message au mec et il m’a répondu une heure après. Depuis on échange quelques textos par semaine et j’ai déjà vu mes progrès. Sérieusement, trop bien.

Voilà mes petites découvertes, j’espère qu’elles vous serviront à progresser et surtout qu’elles vous permettront de garder la motivation à apprendre.

J’y retourne,

Bisous,

Paul

 

Memrise, pour apprendre du vocabulaire facilement !

Nous sommes nombreux, très nombreux même, à nous dire qu’il ne nous manque pas grand chose pour parler, ou baragouiner un peu, une langue. Le coupable, c’est lui : le vocabulaire ! Il revient continuellement comme un obstacle à chaque fois que nous essayons de parler. J’ai donc décidé de prendre le taureau par les cornes et je vous propose l‘une des meilleures applis du marché pour booster votre vocabulaire 😉

Memrise, c’est quoi ?

C’est un site que j’ai découvert par hasard il y a un an. Je l’avais téléchargé sur ma tablette, y avais jeté un rapide coup d’œil et l’avais complètement délaissé. C’est en l’an de grâce 2016, en le saint mois de septembre, que mon attention s’est de nouveau portée sur cette petite appli. Mais alors pourquoi un tel rejet ? Eh bien parce qu’à l’époque, je n’éprouvais pas le besoin d’amasser du vocabulaire à me fourrer en tête. Mon étude du turc et du suédois était davantage focalisée sur la grammaire. Maintenant que j’ai un peu avancé dans ce domaine, je constate qu’un beau vernis vocabulaire me permettrait de passer à l’étape supérieure.

Cette application est disponible sur PC, Android et ios. Elle est une formidable usine à mémoriser. Ce qui fait la force de Memrise, c’est qu’elle n’est pas exclusivement tournée vers les langues. D’autres contenus sont en ligne, comme le droit, la géographie, la culture générale, la médecine …

Memrise, ça marche !

Je cherchais un moyen d’apprendre du vocabulaire en masse et sans peine. L’une des meilleures manières de faire, je vous en avais fait part dans cet article, c’est d’apprendre les 500 premiers mots usuels d’une langue. Et devinez quoi ? Memrise vous propose des listes à apprendre classées en fonction de la fréquence d’utilisation des mots ! Un must absolu ! Regardez par vous-même :

 

 

vous voyez que j’ai déjà appris 699 mots sur 1000 disponibles à étudier (« 699 / 1000 words learned »). L’outil est absolument super bien fait. La progression est graduée, le retour sur les mots difficiles est calculée de manière intelligente … bref c’est génial. J’en ai parlé autour de moi, tous mes collègues et amis l’ont adopté ! Memrise vous permet d’apprendre du vocabulaire à votre rythme, basé sur le système de flashcards que l’on retrouve chez Anki ou The Rosetta Stone.

Alors, au bilan ?

Au bilan, j’ai utilisé l’appli tous les jours pendant un mois avec une moyenne de 15 minutes par jour. Couplée à Duolingo, j’ai vu mon niveau de langue progresser de manière significative. Je n’étais plus gêné par les nouveaux mots générés par Duolingo et je suis allé bien plus vite dans mon étude.

A titre comparatif, à raison de 15 minutes par jour, il vous faudra 6 semaines pour apprendre les 1000 premiers mots, que ce soit en anglais, allemand, turc ou même japonais. Avec ce bagage là, votre voyage pourra commencer ! 😀

Allez j’y retourne,

à la prochaine,

Paul