Le Top 7 des Meilleures Applications pour Apprendre l’Arabe (en 2020)

Le Top 7 des Meilleures Applications pour Apprendre l’Arabe (en 2020)

Beaucoup de raisons peuvent vous pousser à chercher des applications pour apprendre l’arabe. Que ce soit parce que c’est une langue internationale, une langue culturelle et religieuse, familiale, professionnelle. La motivation ne manque pas pour apprendre cette langue magnifique. J’ai fait le tour des meilleures applications disponibles actuellement. Là-dessus, c’est parti pour un petit tour d’horizon !

 

Mondly

  • Note du blog ★★★★★
  • Note App Store ★★★★★ (4,5)
  • Note Androïd ★★★★★ (4,6)
  • Ergonomie ★★★★★
  • Efficacité ★★★★☆
  • Prix ★★★★☆

 

➕ Mondly est une des applications les plus connues au monde pour apprendre une langue (et donc pour apprendre l’arabe). Au titre des derniers développements de l’application, ils proposent la réalité virtuelle. A vrai dire, j’ai adoré utiliser cette application parce qu’elle est d’un confort absolu. Les enregistrements étaient également satisfaisants et la prise en main de l’application ressemble à celle d’un jeu. J’ai donc aimé la pédagogie, le prix, le confort et la progressivité dans mon niveau d’arabe.

J’ai moins aimé le fait que l’on ne s’attarde pas assez sur certaines notions de grammaire. Pour moi qui aime beaucoup comprendre comment fonctionnent les langues, il me manquait ce petit vernis. Mais, tout le monde n’aime pas ça !

➡️ Pour plus d’informations sur Mondly, c’est ici.

Mondly application apprendre arabe

 

Rosetta Stone

  • Note du blog ★★★★☆
  • Note App Store ★★★★★ (4,6)
  • Note Androïd ★★★★★ (4,6)
  • Ergonomie ★★★★☆
  • Efficacité ★★★★☆
  • Prix ★★☆☆

 

➕ Si Rosetta Stone occupe la deuxième place de ce classement, c’est parce la quantité de cours proposée, couplée à la qualité des contenus, est parmi les meilleures du marché. J’ai pu testé l’application pendant plusieurs semaines en arabe. J’ai aimé la progressivité, la qualité des fichiers images et sons ainsi que la diversité des thématiques abordées. 

J’aime beaucoup moins le prix parce que les tarifs pratiqués peuvent apparaître prohibitifs.

➡️ Cliquez par ici pour plus d’informations sur Rosetta Stone.

Rosetta Stone application apprendre arabe

 

LingQ

  • Note du blog ★★★★☆
  • Note App Store ★★★★★ (4,5)
  • Note Androïd ★★★★★ (4,6)
  • Ergonomie ★★★★☆
  • Efficacité ★★★★☆
  • Prix ★★★★☆

 

➕ Sans conteste l‘application la plus complète qu’il puisse exister ! LingQ, c’est une application conçue pour apprendre l’arabe mais également pour en apprendre des dizaines d’autres. Elle a été créée par Steve Kaufmann, un polyglotte aux 12 langues. La plateforme est d’une richesse incroyable. Je la recommande pour tous ceux qui s’attaquent sérieusement à l’arabe. C’est-à-dire pour ceux qui ont le temps d’y consacrer du temps chaque jour. J’ai beaucoup apprécié la qualité et la science des langues, le prix, l’efficacité et la communauté autour de LingQ.

➖ Cette application étant très complète, la masse d’informations contenue est importante. Dans cette optique, je ne suis pas très fan de la présentation et de la navigation sur cet outil très très riche. Il faut y passer un peu de temps avant de dompter la bête !

➡️ Cliquez par ici pour plus d’informations sur LingQ.

LingQ application apprendre arabe

 

Arabigo

  • Note du blog ★★★★☆
  • Note App Store ★★★★☆ (4,5)
  • Note Androïd ☆☆☆☆☆ (/)
  • Ergonomie ★★★☆☆
  • Efficacité ★★★☆☆
  • Prix ★★★★☆

 

➕ Découverte il y a quelques mois, Arabigo est la petite trouvaille intéressante du moment. Apprendre l’arabe avec une application spécialement dédiée à cette langue est un point positif. L’application est elle aussi très évolutive et très axée sur l’arabe du quotidien. Les nombreuses séquences vidéos, de dialogue et de compréhension de ces derniers en fait une application très ludique. Un soin particulier a été donné à la qualité des contenus et des thématiques abordées.

➖ L’application étant encore toute jeune, je n’ai pas réussi à avoir de retours sur la méthode. Malgré une excellente note sur l’APP Store, l’application n’est pas encore disponible sur Google Play mais c’est en projet ! Laissez vos commentaires plus bas sur votre expérience avec Arabigo !

➡️ Pour plus d’informations sur Arabigo, il faut cliquer ici.

Arabigo application apprendre arabe

 

Busuu

  • Note du blog ★★★★☆
  • Note App Store ★★★★★ (4,7)
  • Note Androïd ★★★★☆ (4,5)
  • Ergonomie ★★★★★
  • Efficacité ★★★☆☆
  • Prix ★★★★☆

 

➕ Busuu est également l’une des applications les plus connues pour apprendre une langue. D’ailleurs, je vous avoue ne pas avoir utilisé cette application pour apprendre l’arabe. Je l’ai principalement utilisée pour l’italien donc mon avis ici est un peu limité. Toutefois, si le schéma de l’application est le même pour toutes les langues, je peux vous dire que j’ai aimé le confort d’utilisation, la progressivité et la qualité des fichiers sons.

➖ La quantité de contenus est à mon sens loin d’être aussi consistante que chez ses concurrents cités plus haut. De surcroît, on arrive au bout de l’application au bout de quelques semaines. Personnellement, je préfère avoir une application avec “trop” que “pas assez”.

➡️ Rendez-vous ici pour Busuu sur l’App Store et là pour Google Play.

Busuu application

 

Duolingo

  • Note du blog ★★★☆☆
  • Note App Store ★★★★★ (4,7)
  • Note Androïd ★★★★★ (4,7)
  • Ergonomie ★★★★☆
  • Efficacité ★★☆☆☆
  • Prix ★★★★★

 

➕ L’application gratuite numéro 1 mondial propose elle-aussi un module en arabe. Encore une fois, j’adore la beauté de l’application, la simplicité d’utilisation et la progression dans les leçons. Le prix, 0€, est lui aussi un argument de poids pour se lancer.

➖ Avant tout, je préconise d’utiliser Duolingo pour se remettre à l’arabe ou pour entretenir un petit degré de connaissances. Autrement dit, si vous souhaitez apprendre l’arabe sérieusement et depuis zéro, je vous invite à opter pour les applications plus haut. De plus, l’application devient rébarbative au bout de quelques semaines d’utilisation (enfin, ce n’est que mon avis). Par ailleurs, le nombre de leçons est très limité. 

➡️ C’est ici pour découvrir Duolingo Arabe sur l’APP Store, et ici sur Google Play.

Duolingo application

 

Memrise

  • Note du blog ★★★☆☆
  • Note App Store ★★★★★ (4,8)
  • Note Androïd ★★★★★ (4,5)
  • Ergonomie ★★★★☆
  • Efficacité ★★☆☆☆
  • Prix ★★★★☆

 

➕ Nul doute que vous connaissiez déjà Memrise. C’est globalement l’application d’acquisition de vocabulaire la plus connue au monde. Elle fonctionne essentiellement  sur le modèle de l’enrichissement des bases de données par les utilisateurs. Alors, pourquoi je vous recommande Memrise ? À l’inverse des applications que vous venez de voir, qui se suffisent à elles-mêmes, Memrise est le meilleur complément possible à une étude sérieuse de l’arabe. En bref, interface impeccable, prix au ras des pâquerettes, progression éprouvée… Tout compte fait, Memrise est à mettre dans votre sac.

➖ Si vous êtes effectivement novice en arabe ou que votre niveau n’est pas très élevé, Memrise ne vous aidera pas à construire des phrases. En réalité, il vous aidera simplement à étoffer votre vocabulaire dans beaucoup beaucoup de thèmes différents.

➡️ En bref, Memrise sur l’APP Store et Memrise sur Google Play.

Memrise application

 

 

Informations sur la notation :

  • Premièrement la note Sur le bout de langue correspond à une moyenne de tous les critères présents dans l’évaluation (ergonomie, efficacité, prix, note APP Store et note Google Play) + une note globale du blog avec la même pondération que les critères évoqués à l’instant.
  • Ensuite, la note efficacité est un ratio entre la qualité des contenus (note du blog) et la quantité de contenus (proportion mesurée chaque application par rapport aux autres).
  • La note ergonomie est l’aisance, le plaisir et le confort à utiliser l’application en plus de l’appétence à la réutiliser de manière quotidienne.
  • Enfin, les notes App Store et Google Play sont relevés sur les sites officiels. La validité de ces notes se fait ainsi à la date de mise à jour de l’article.
L’Espagne et ses origines arabes

L’Espagne et ses origines arabes

Histoire, langue, architecture, musique ou encore gastronomie, peut-être ne le saviez-vous pas, mais l’Espagne partage de nombreux traits communs avec des contrées arabe et a des origines arabes. En Espagne, vraiment ? En effet, au Moyen-âge, l’Espagne a été conquise par le califat de Damas, début d’une invasion arabe qui durera plus de 5 siècles. Cette conquête laissera des traces encore visibles aujourd’hui dans la langue et la culture espagnole. Dans un premier temps, vous découvrirez l’histoire qui unit  l’Espagne et la culture arabe, puis les trésors qu’elle a laissé dans la péninsule ibérique.

 

Histoire de la conquête musulmane en Espagne

Pendant plus decinq siècles, l’Espagne a été dominée par les musulmans. En effet, durant cette longue période, différents émirs se sont succédé avant d’être battus par les Rois d’Espagne venus de Castille et d’Aragon en 1212.

 

Du Royaume Wisigoth à Al-Andalus

Avant de tomber aux mains des Maures (populations berbères d’Afrique du Nord), l’Espagne était dominée par les Wisigoths, des guerriers originaires de Scandinavie. Mais comment en est-on arrivé là ?

 

Comment les musulmans ont-ils conquis l’Espagne ?

Tout commence dans la ville de Tanger, au Maroc. Un homme appelé Moussa Ibn Nokair, “vâli” du calife omeyyade de Damas en Afrique du Nord, rêve de conquérir la péninsule ibérique. Mais il n’est pas seul, ses généraux aussi songent à s’emparer des territoires où règnent alors les Wisigoths. Ces deux généraux, ce sont Tarif Ibn Malik et Tariq Ibn Ziyad.

 

Ils rassemblent alors 7000 combattants, dont la plupart sont berbères, pour conquérir les terres de la péninsule ibérique dans la nuit du 27 au 28 avril 711. D’ailleurs, c’est Tariq qui donnera son nom à Gibraltar en posant la première fois le pied à terre en Espagne. En effet, le terme “Gibraltar” vient de “Djebel Tarik”, qui signifie “la Montagne de Tariq” en arabe en référence au rocher qui se dresse face au détroit. Tarif, quant à lui, donnera son nom au port espagnol de Tarifa.

Cependant, les musulmans ne sont pas seuls dans cette conquête, ils bénéficient d’une aide extérieure : le Comte Julien, un byzantin qui voue une rancune tenace au roi des Wisigoths, Rodrigue, qu’il accuse d’avoir violé sa fille. C’est le Comte Julien qui fournira les navires nécessaires au débarquement de Tariq en Espagne.  Et voilà, c’est le début de la conquête musulmane.

 

L’installation des musulmans dans la Péninsule ibérique

Anciennement persécutés par les Wisigoths, peuple catholique, les juifs s’allient tout naturellement avec les musulmans. Par conséquent, les rangs de la conquête musulmane grossissent à vue d’œil étant donné la grande population juive vivant en Espagne depuis la destruction du Temple de Jérusalem. Cependant, il faudra au moins 15 ans pour que le califat omeyyade s’installe dans toute l’Espagne. Ce nouveau territoire conquis s’appelle al-Andalus, qui, comme vous pouvez vous en douter, donnera son nom à l’Andalousie.

 

L’apogée d’Al-Andalus

En 749, un changement de dynastie à Damas va permettre à l’émirat de Cordoue de s’émanciper. C’est le dernier calife omeyyade Abd al-Rahman I qui en prend la tête. Abd al-Rahman est en fait un membre de la famille omeyyade qui régnait à Damas qui a été décimée par les Abbassides, ses rivaux. Seul survivant, il s’échappe au Maghreb et réfléchit à sa vengeance. Par la suite, il débarquera à Almuñécar, petite ville située entre Malaga et Almeria en Andalousie. Il rassemblera de nombreux partisans et sera élu émir de Cordoue. Dans sa lignée, Abd al-Rahman III offrira une époque prospère à l’Espagne musulmane à partir de 929 et le règne omeyyade durera jusqu’en 1031.

 

La chute du Royaume

Cependant, après une longue période prospère, l’Espagne du califat commence a perdre du pouvoir et les batailles se multiplient.

Les taïfas, de nouvelles régions ?

A la mort du dernier calife Al-Mansour en 1002, le califat de Cordoue perd de son éclat. A partir de 1031, le califat perd son unité territoriale et se morcelle en différents royaumes appelés des taïfas. Pendant plus de 60 ans, des guerres éclateront dans les taïfas puisque la division du califat va permettre aux chrétiens de reconquérir l’Espagne par le Nord. Une nouvelle dynastie berbère apparait, la dynastie des Almoravides, puis la dynastie des Almohades qui mènera le califat à sa perte.

 

La bataille de Las Navas de Tolosa et la reconquête de l’Espagne

Peu à peu, les taïfas tombent aux mains des chrétiens. Mais c’est en 1212, le 16 juillet exactement, qu’une bataille viendra sonner la fin du règne arabe en Espagne : la bataille de Las Navas de Tolosa. Ce jour-là, les Berbères tombent face à face avec des chrétiens sur un champ de bataille à Bailen, dans le nord de l’Andalousie et sont massacrés. Les Almohades, battus à plate couture, s’enfuient de toutes parts, laissant le soin aux chrétiens de reconquérir tout le territoire du sud de la péninsule ibérique. Cependant, il faudra plus de 30 ans aux chevaliers chrétiens pour reprendre l’intégralité du territoire. Oui, un seul territoire résistait encore et toujours à l’envahisseur. Il s’agit de Grenade, où régnait la dynastie des Nasrides, qui ne sera reconquise qu’en 1248.

Au terme de ces 5 siècles de domination des Maures, de nombreux vestiges ont été laissés. Que ce soit dans la langue ou dans la culture espagnole, vous remarquerez que le passage de la domination arabe a laissé des marques indélébiles sur son passage. Découvrons maintenant cet héritage qui fait toute la richesse de la culture espagnole.

 

L’héritage arabe dans la culture espagnole

De nos jours, il reste de nombreuses traces de la domination arabe dans la culture espagnole. Regardons de plus près la langue, l’architecture, la musique et la gastronomie, qui témoignent du passage des Maures en Espagne.

 

Les influences arabes de la langue espagnole

C’est dans la langue espagnole que l’on remarque le plus l’influence de la domination arabe. En effet, contre toute attente, de nombreux mots espagnols sont issus de l’arabe. Selon les estimations, plus de 10 000 mots espagnols viendraient de l’arabe.

 

 

  • Les mots commençant par al- : la particule al- en arabe représente les articles définis “le”, “la” et “les”. On remarque l’entrée de mots arabes dans la langue espagnole avec le grand nombre de mots commençant par al-.

 

On trouve premièrement de nombreux mots du langage courant imprégnés de la langue arabe :

albercavient de l’arabe لبركة ج برك (al-berka) et signifie “bassin”, “piscine”
alforjavient de l’arabe الخرج ج خرجة (al-horja) et signifie “besace”
almohadavient de l’arabe المخدّة ج ات مخادّ (al mihadda) et signifie “oreiller”
albanilvient de l’arabe البناء (al banaa’) et signifie “maçon”
alcaldevient de l’arabe القاض (al-qadi) et signifie “magistrat”
aldeavient de l’arabe  الضّيعة ج ضيع  (ad- daya) et signifie “hameau
almonedavient de l’arabe المناداة (Almonaadaaa) et signifie “vente publique”
alfarerovient de l’arabe  الفخّار (al fahhaar) et signifie “potier”
algovient de l’arabe  ات حواءج (al haaja) et signifie “quelque chose”
almacenvient de l’arabe لمخزن   (almahzan) et signifie “entrepôt

 

Cependant, la langue arabe a aussi laissé ses empreintes sur les noms de villes espagnoles. Si vous connaissez déjà Tarifa et Gibraltar, ce sont loin d’être les seules à avoir changé de nom au Moyen-Age sous la domination arabe.

– Almeria, en Andalousie
– Alcantara, en Estrémadure
– Alicante, à Valence
– Alafar, à Valence
– Almoharin, en Estrémadure
– Almargen, Andalousie
– Alcaraz, en Castille-et-Léon
– Albacete, en Castille-et-Léon

 

Pour plus de mots espagnols d’origine arabe, voici un lexique de référence.

 

  • On retrouve en arabe plusieurs expressions du langage courant qui viennent elles aussi de l’arabe. On peut citer “hola”, qui signifie “salut” et vient de l’arabe “Allah” et l’expression “Ojalá”, utilisée pour exprimer “pourvu que…” et qui vient de l’expression arabe “In Sha Allah” qui signifie “Si dieu le veut”.

 

Vous voulez apprendre l’espagnol ? Consultez notre article pour tout savoir sur la langue de Don Quijote.

 

Les trésors d’architecture

On remarque premièrement que certaines villes comme “Alcala de Henares” ou “Alcala la Real” contiennent le mot “Alcala” qui signifie “Forteresse”. En effet, il faut savoir que les Maures ont baptisé plusieurs monuments espagnols de grande importance, qui portent eux aussi un nom arabe :

  • l’Alhambra de Grenade : le terme “alhambra” vient du féminin de “rouge” en arabe. On lui aurait donné ce nom en référence à sa couleur splendide au coucher du soleil.
  • l’Almudena de Madrid : l’Almudena a été baptisée ainsi par les arabes, “almunena” signifiant “petite ville”.

 

Cependant, les Maures ne se sont pas seulement contentés de donner des noms, ils ont également fait construire des monuments qui attirent des millions de touristes par an.

 

La mosquée-cathédrale de Cordoue : joyau de l’architecture islamique, elle a été construite en 786 par les Omeyyades, mais il faudra attendre la Renaissance pour qu’elle soit achevée par les chrétiens. Elle concentre les deux lieux de cultes musulman et chrétien, témoignage des influences religieuses distinctes.

 

 

La Giralda, le minaret de Séville : le minaret de la mosquée almohade de Séville est tout ce qu’il reste de la mosquée construite par les Maures au XIIème siècle. En effet, un tremblement de terre a emporté le reste du bâtiment. Les Almohades sont la dernière dynastie maure à avoir régné en Espagne.

 

 

L’Alhambra de Grenade : voici un chef-d’œuvre de l’architecture islamique. Il s’agit là d’une acropole médiévale dans une enceinte fortifiée surplombant la ville de Grenade. Elle se compose des palais nasrides, de la citadelle de l’Alcazaba, des jardins du Partal, du généralife, mais aussi du palais de Charles Quint, trace de la reconquête par les chrétiens.

 

Au rythme de la musique andalouse

Les Maures ont exercé leur influence sur l’Espagne dans le domaine de la musique. Si vous prêtez bien l’oreille, vous trouverez de nombreuses similitudes entre la musique andalouse et la musique arabe. Que ce soit au niveau des instruments ou des chants, regardons d’un peu plus près.

La musique traditionnelle andalouse se compose de différents instruments, tous originaires de la musique arabe. Il y a tout d’abord le luth, puis le rebec, le canon et le zarb. L’un des savants les plus renommés de l’époque, Ziriab, musicien attitré de Abd al-Rahman II, a contribué à cet héritage musical. Considéré comme le père de la musique andalouse, il a révolutionné le luth en y ajoutant une corde et créé la première école de musique de Cordoue. De nos jours, de nombreux musiciens rendent hommage à cet héritage culturel. Par exemple, une collection de CD appelée “Hispanica” retrace la musique espagnole et arabo-andalouse. Mais ce n’est pas tout ! Prenez le temps d’écouter des chants andalous traditionnels. Les vocalises ne vous rappellent rien ?

 

Les influences arabes dans la gastronomie espagnole

Autre élément culturel où les Maures ont été influents : la gastronomie. Ce n’est pas tant pour des plats traditionnels, mais plus pour les éléments qui les composent. Si vous ne le saviez pas, plusieurs aliments cultivés en Espagne proviennent des terres du Maghreb. Les Maures ont apporté la culture de :

  • l’aubergine, appelée “berenjena”, de l’arabe باذنجان (badhnjan)
  • l’amande, appelée “almendra”
  • l’artichaut, appelé “alcachofa”

 

On remarque d’ailleurs que plusieurs noms d’aliments sont issus de l’arabe. On retrouve “albahaca”, qui signifie basilic, ou encore “albaricoque” pour abricot, et “zanahoria” pour carotte. Si la plupart de tous ces aliments ne sont plus cultivés uniquement en Espagne, certaines cultures sont originaires de cette région du sud du pays.

 

Toutefois, certains plats sont nés du mariage entre culture espagnole et culture arabe. Si vous allez en Andalousie par exemple, vous pourrez gouter aux “albondigas” (autre mot d’origine arabe), qui sont des boulettes de viande. Vous pourrez aussi manger un plat de “migas” qui sont en fait des restes de pain sec que l’on fait revenir dans de l’huile avec de l’ail. L’Espagne a également hérité d’une autre tradition culinaire arabe : la conservation en escabèche, c’est-à-dire dans un mélange d’huile et de vinaigre.

 

Conclusion

La conquête de l’Espagne par les Maures à partir de 711 et jusqu’au 13ème siècle a laissé de nombreuses traces en Espagne. L’arrivée de Tariq Ibn Ziyad sur le rocher de Gibraltar a annoncé le début d’une ère nouvelle, en arrachant l’Espagne à la domination des Wisigoths. Pendant ces quelque cinq siècles, les Maures laisseront une empreinte irrévocable dans la culture espagnole.

 

On remarque effectivement l’influence de la domination arabe dans le langage, premièrement, avec environ 10 000 mots d’origine arabe dans la langue courante espagnole, qu’il s’agisse de mots relatifs à la construction ou aux aliments. L’influence arabe est également visible dans l’architecture, avec la construction de l’Alhambra ou de la mosquée cathédrale de Cordoue, ou encore dans les différents plats traditionnels andalous. Pour finir, la musique n’est pas en reste, avec ses rythmes enivrants Made in Maghreb.

Apprendre l’arabe : 5 étapes pour commencer facilement

Apprendre l’arabe : 5 étapes pour commencer facilement

La langue arabe est l’une des plus anciennes langues vivantes. C’est la cinquième langue la plus parlée dans le monde avec plus de 300 millions de locuteurs. Cette langue est réputée difficile. Les apparences sont parfois trompeuses. La langue arabe est facile à apprendre : plus facile qui n’y paraît. Ce que vous lirez dans cet article est tiré de l’expérience de Samir d’Objectif Arabe en tant qu’apprenant, de ses lectures, de ses études et des conseils prodigués par des polyglottes reconnus.Vous voulez apprendre l’arabe facilement ? Allez c’est parti. Voyons ensemble comment apprendre cette langue en 5 étapes.

 

👉Les meilleures applications pour l’arabe👈

 

Un objectif : mais pourquoi ?

La première étape est extrêmement importante. C’est un élément essentiel et déterminant pour la suite de votre apprentissage. Tout va dépendre de cela dans la réussite ou l’échec de l’apprentissage de la langue arabe. Avez-vous une idée de ce que ça peut bien être ? Avoir un objectif clair.

 

Pourquoi déterminer un objectif pour apprendre l’arabe ?

Il est difficile d’aller au bout d’une chose sans objectif défini. Combien de personnes commencent l’apprentissage d’une langue sans aller jusqu’au bout ? C’est peut-être votre cas. La raison finalement est toute simple. Ce n’est pas parce que la langue est difficile à apprendre ni parce que vous n’êtes pas doués en langue. La raison est que vous ne vous êtes pas fixé un objectif clair qui vous motive à persévérer dans votre apprentissage.

 

En effet, l’apprentissage de la langue arabe va vous demander du temps pour l’assimiler. Attention, je ne dis pas qu’elle est difficile à assimiler. Je dis simplement que la patience pour apprendre l’arabe est la clé de la réussite. En vous fixant un objectif, vous apprendrez mieux. Vous pouvez par exemple vous dire :

« Je veux apprendre l’arabe pour lire et comprendre les journaux arabes ».

« Je souhaite apprendre l’arabe pour travailler dans un pays du Moyen-Orient ».

« J’apprends l’arabe pour pouvoir communiquer avec des arabophones lors de mon prochain voyage au Maroc ».

L’essentiel est de choisir une raison qui vous motivera à atteindre votre but.

En déterminant des objectifs concrets et atteignables, ceci représentera une source de motivation.

« La motivation vous fait débuter, mais c’est l’habitude qui vous fait continuer ». ( Jim Ryun)

 

Fixez-vous un réel objectif et mettez en pratique cette citation pour que l’arabe devienne une habitude.

 

Enfin, voici une méthode simple et reconnue, mais très efficace pour ne pas perdre de vue votre objectif. Notez-le sur un papier et placez-le à un endroit où vous pourrez le visualiser tous les jours.

 

L’alphabet arabe : c’est facile !

Il n’y a pas de secret. Si vous débutez dans l’apprentissage de la langue arabe, alors vous devez commencer par l’apprentissage de l’alphabet arabe. Croyez-moi, rien de plus facile que de savoir lire et écrire l’arabe. Vous pouvez le faire en moins d’une semaine. Ne cherchez pas la perfection lors de vos débuts. Ne restez pas bloqué si vous avez du mal à prononcer certaines lettres. L’alphabet arabe comporte :

 

  • 28 lettres (consonnes)
  • 3 voyelles brèves
  • 3 voyelles longues

 

Sur les 28 lettres que compose l’alphabet arabe, 16 ont une prononciation identique au français.

 

La particularité de la langue arabe est que les lettres de l’alphabet auront une écriture différente selon leurs positions dans le mot. Néanmoins, elles restent faciles à assimiler puisqu’elles ressemblent à la lettre de base.

 

Voyons un exemple concret ensemble :

Une fois l’alphabet arabe maîtrisé, il est temps de passer à la troisième étape.

 

Lire et écrire c’est une chose, comprendre en est une autre 

Cette étape consiste à essayer de comprendre ce qu’on lit ou écoute. Pour cela, il est nécessaire de passer par la case « grammaire » et « conjugaison ». Sans ces deux matières, il sera difficile de progresser. Quel est l’intérêt d’apprendre la grammaire et la conjugaison arabe ?

 

Pourquoi apprendre la grammaire ?

Étudier la grammaire arabe permet d’identifier la nature des mots. Est-ce un verbe ? Un nom ? Un complément d’objet ? Elle permet également de vocaliser les mots dans leurs terminaisons. La plupart des ouvrages arabes sont non vocalisés. Pour pouvoir lire et comprendre l’arabe correctement, vous avez besoin de la grammaire.

 

La grammaire est accessible à tout le monde. Illustrons cela en exemple pour comprendre le fonctionnement de la langue arabe.

 

Prenons la phrase suivante :

En français : Rachid boit de l’eau (sujet + verbe + COD)

En arabe : يَشْرَبُ رَشِيدٌ المَاءَ [yachrabou Rachidoun al-mâa] (verbe + sujet + COD)

 

Cet exemple illustre la différence entre la langue arabe et la langue française lors de la construction d’une phrase.

 

Bien sûr, il existe d’autres différences. Comparer la langue qu’on apprend avec notre langue maternelle permet de comprendre le fonctionnement et la structure de la langue en question.

 

 Pourquoi apprendre la conjugaison ?

 

La conjugaison, contrairement à la grammaire, étudie les manières de changer la forme interne des mots afin de leur donner le sens que l’on souhaite. Apprendre et connaître la conjugaison arabe va vous permettre de vocaliser les mots sauf dans leurs terminaisons. En effet, comme susmentionné, c’est la grammaire qui s’en charge.

 

La conjugaison arabe a un avantage de taille par rapport à la langue française. Il y a seulement deux temps : l’accompli (le passé) et l’inaccompli (le présent). Le verbe au futur a la même structure que le verbe au présent. Il suffit d’ajouter seulement une lettre avant.

 

Prenons un exemple afin de comparer la conjugaison des deux langues :

En français : je suis parti

En arabe : ذَهَبْتُ (dhahabtou)

Le sujet en arabe est représenté par la dernière lettre. Cet exemple montre la différence flagrante entre les deux langues. En arabe il nous a fallu seulement 4 lettres pour exprimer la phrase en français composée de 3 mots.

 

Le but de cet article n’est pas de faire un cours de grammaire et de conjugaison. C’est juste pour que vous compreniez de manière globale comment fonctionne la langue arabe.

 

Finalement, pour pouvoir lire et comprendre des ouvrages non vocalisés, il faudra absolument étudier un minimum de grammaire et de conjugaison.

 

Apprendre du vocabulaire, mais pas n’importe lequel

 

Lire : l’une des meilleures méthodes pour acquérir du vocabulaire

Une des meilleures méthodes pour apprendre du vocabulaire est de lire. Ne pas lire n’importe quoi. Lisez des livres adaptés à votre niveau. Si vous êtes débutant, lisez des livres pour enfants. Au fur et à mesure que votre niveau évoluera, vous adapterez votre lecture. Également, lisez des sujets qui vous intéressent. Pourquoi ? Vous obtiendrez un double bénéfice :

  • Prendre plaisir à lire. Donc vous lirez plus ;
  • Apprendre du vocabulaire beaucoup plus facilement.

 

Vous pouvez si vous êtes débutant commencer par lire des livres bilingues. Vous en trouverez facilement sur le web.

 

Apprendre les mots les plus utilisés

Apprendre les mots arabes les plus utilisés peut aider au début de l’apprentissage. En effet, en les apprenant vous aurez plus de chance de comprendre plus rapidement ce que vous lisez. Cependant, ne tombez pas dans le piège de vouloir les apprendre de manière isolée. Apprenez les mots de vocabulaire en contexte ou en les associant à une image. Vous les apprendrez beaucoup plus facilement.

 

Si vous souhaitez écrire les mots les plus utilisés sur un carnet pour les mémoriser, alors essayez de les noter dans une phrase. Si vous préférez, vous pouvez aussi dessiner une image qui correspond au mot que vous souhaitez mémoriser.

 

Comme Confucius a dit : « Une image vaut mille mots ».

 

En admettant que je souhaite apprendre le mot « maison » («بَيْتٌ » baytoun en arabe).

 

En appliquant les deux méthodes que je vous ai citées plus haut, on pourrait par exemple apprendre ce mot :

  • Dans une phrase comme : la maison est proche de mon école البَيْتُ قَرِيبٌ مِنْ مَدْرَسَتِي
  • Avec une image : 🏠 = بَيْتٌ

 

Parler en arabe : comment faire ?

Écoutez : l’étape essentielle pour pouvoir parler

Pour parler une langue, il faut s’immerger dans celle-ci. Il suffit de suivre le même processus lorsqu’on a appris notre langue maternelle étant enfant. La première étape consiste à écouter. Essayez d’écouter de l’arabe dès que l’occasion se présente. Que ce soit chez vous, durant vos pauses, dans les moyens de transport, etc. En faisant cela, vos oreilles vont s’habituer aux sonorités et au rythme de la langue. La deuxième étape sera d’écouter des choses adaptées à votre niveau et que vous comprenez. Puis d’écouter plusieurs fois les mêmes textes. En faisant cela, vous mémoriserez des phrases en contexte prêtes à l’emploi. Vous pourrez les utiliser lors de vos conversations. Comme pour la lecture, essayez d’écouter des choses qui vous plaisent. Vous apprendrez mieux et ça sera beaucoup plus agréable.

 

Pratiquez en sortant de votre zone de confort

Écouter est une chose, parler en est une autre. Nombre de personnes appréhendent cette étape. C’est compréhensible. On a peur d’être jugé. Vous pouvez essayer au début de parler seul pour acquérir de la confiance. Parlez sur des sujets de votre choix. Après quelque temps, essayez de parler avec des arabophones. N’ayez pas peur de faire des erreurs.

 

C’est en faisant des erreurs qu’on apprend. De nos jours, il existe de nombreux sites internet pour communiquer avec des personnes du monde entier. Il est tout à fait possible de discuter avec des arabophones qui souhaitent apprendre le français. C’est une sorte d’échange, vous parlez en français et en arabe. L’avantage est que c’est gratuit.

 

Consultez le site Italki si vous souhaitez vous lancer. Il suffit de s’inscrire et de chercher la personne qui vous correspond pour parler en arabe.

 

Vous pouvez aussi consulter l’article « 5 stratégies pour parler arabe facilement ».

 

Maintenant, c’est à vous de jouer si vous souhaitez apprendre l’arabe

 

 Finalement, vous n’avez que 5 étapes à suivre pour vous y mettre.

 

Vous pouvez apprendre l’arabe. C’est tout à fait possible. D’autres avant vous l’ont fait. Alors pourquoi pas vous ?

 

Ne remettez pas à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui. Commencez dès aujourd’hui en prenant un bout de papier. Notez votre objectif et accrochez-le à un endroit visible. Ceci constitue la première étape de votre belle aventure.

 

J’ai une seule chose à vous conseiller. C’est d’essayer. Vous n’avez rien à perdre. Ceux qui réussissent sont ceux qui ne lâchent rien. Ce sont ceux qui vont jusqu’au bout. Allez vers votre objectif.

 

👉 Les meilleures applications pour l’arabe👈

 

Recevez votre guide gratuit pour :

 

✔️ Réussir à apprendre n'importe quelle langue

✔️ Choisir les bonnes ressources

✔️ Eviter les pièges de débutants

✔️ Rester motivé.e

Félicitations ! Bienvenue à bord !

Pin It on Pinterest