On a testé Busuu : notre avis

On a testé Busuu : notre avis

Quelle belle surprise en essayant cette application ! Cela faisait bien longtemps qu’elle était dans ma liste des priorités et que je remettais le test à plus tard. J’avais bien tort ! L’application s’avère être l’une des plus complètes du marché. Dans cet article, je vous dis ce que j’ai aimé et ce qui mérite d’être développé. Je vais aller dans le détail pour que vous soyez en mesure de comparer Busuu aux autres applications du marché, telles que Babbel, Duolingo ou encore Mondly. C’est parti !

 

Notre avis sur Busuu

Busuu, c’est quoi ?

C’est une application de langue ultra complète et qui se distingue d’un bon nombre de solutions que j’ai pu tester jusqu’à présent. Ce sont nos amis britanniques qui ont créé ce petit bijou en 2008. A l’origine, Busuu est le faire-valoir d’une langue menacée d’extinction. Raison de plus s’y intéresser. On apprend notamment sur la page du site que le Busuu est une langue africaine en voie d’extinction et qu’il ne reste que huit locuteurs dans le monde. Malgré tout, les développeurs de l’application ont fait un super boulot pour proposer un produit 100% fiable. De plus, l’application est disponible en 12 langues dont l’arabe.

  • L’application est payante
  • Si vous êtes débutant, vous devriez la télécharger
  • Si vous avez un niveau intermédiaire++ = pas pour vous
  • Pour apprendre du vocabulaire en masse, passez votre chemin
  • Si vous voulez réviser la grammaire, plutôt adaptée
  • GROS POINT POSITIF : le confort d’utilisation
  • GROS POINT NEGATIF : le nombre de leçons

 

Essayer Busuu

 

Voici les langues proposées par l’application Busuu :

  • Anglais
  • Français
  • Allemand
  • Espagnol
  • Italien
  • Portugais
  • Polonais
  • Russe
  • Turc
  • Chinois
  • Japonais
  • Arabe

 

Comment ça fonctionne ?

Le contenu

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, l’interface est très agréable et visuellement très réussie. Après plusieurs heures de test, je n’ai pas eu le moindre problème avec Busuu malgré une étendue impressionnante d’options.

Apprendre langue Busuu

Gros point fort en arrivant sur Busuu : la clarté de la progression proposée

 

La première image reprend votre progression dans la langue choisie. Pour le test, j’ai sélectionné le russe. En fouinant un peu, j’ai compris que Busuu propose dix à quinze leçons par niveau (de A1 à B2), soit près de 60 leçons au total pour les langues les plus développées ! A titre de comparaison, Babbel offre deux fois plus de contenu avec jusqu’à 115 leçons pour une langue.

 

Langues Busuu

Chaque leçon est composée de quatre modules. Complémentaires et progressifs

 

Chaque leçon est bien pensée, mais nous retrouvons un mode d’apprentissage classique. La première partie est axée autour du vocabulaire puis ce même vocabulaire est réutilisé dans de petits dialogues adaptés à votre niveau puis un test récapitulatif vient clore la leçon.

 

Les avantages :

  • Progressivité
  • Apprentissage du vocabulaire et de la grammaire
  • Test de fin de leçon à votre  convenance : soit à l’écrit soit à l’oral (ou les deux)

 

La communauté pour vous corriger

A la différence de Duolingo, Babbel et beaucoup d’autres applications de langue, vos exercices sont corrigés par des membres de la communauté. Autrement dit, Busuu a tout axé autour des utilisateurs de l’application. Tous s’entraident et corrigent les exercices des uns et des autres. C’est quelque chose auquel je ne m’attendais pas et qui est juste génial ! Ainsi quand vous finissez votre leçon, vous écrivez ou parlez et un natif de la langue vous corrige. Cette communauté est par ailleurs très réactive !

 

Corrections exercices Busuu

La communauté des utilisateurs à votre service : un excellent point

 

J’avais fini une leçon en russe et m’étais enregistré à prononcer 5 mots. Pas moins de 6 personnes m’ont répondu pour me féliciter et m’encourager à continuer ! Ultra motivant pour les plus timides d’entre nous qui ont parfois peur de se lancer ! En parallèle, vous pouvez corriger les exercices des autres, autant que vous le souhaitez ! Un système amusant d’amitié est aussi proposé : vous pouvez vous faire des amis en corrigeant des exos … oui oui ! C’est possible !

Combien coûte Busuu ?

Pour commencer, vous aurez le droit de découvrir gratuitement les trois premières leçons dans deux langues différentes. Ensuite, malheureusement, l’application devient payante. Mais je trouve que le tarif est bien moins élevé que ses concurrents tels que Babbel ou Memrise. En effet, j’ai déboursé la modeste somme de 34,99€ pour Busuu contre 77,99€ (Babbel) et 59,99€ (Memrise) pour 12 mois d’abonnement.

prix busuu

Souvent assortis de réductions, les prix de Busuu restent parmi les plus abordables

 

Pour que vous vous rendiez mieux compte des prix pratiqués ailleurs, voilà un récapitulatif rapide :

 

APPLICATIONPRIXDUREE DE VALIDITENOTE Apple Store
Babbel9,99€Un mois (sur trois mois)4,5 (23 k notes)
Memrise8,99€Un mois4,6 (19 k notes)
DuolingoGratuitA vie4,5 (67 k notes)
Mondly5,99€Un mois4,5 (2,3 k notes)
MosaLingua5,49€A vie4,7 (2,4 k notes)
Busuu9,99€Un mois4,5 (521 notes)

 

Les petits plus de Busuu

J’ai encore deux petites choses à vous dire concernant l’application. Je les trouve extrêmement motivantes pour se lancer.

Les diplômes

Pour les cours de français, allemand, anglais et espagnol, Busuu délivre un diplôme en lien avec McGraw Hill Education. Même si ce diplôme n’est pas reconnu comme une référence par les employeurs, c’est tout de même une belle initiative puisque vous obtiendrez un diplôme téléchargeable en PDF à la fin de chaque niveau (de A1 à B2).

 

busuu_certificate_dialogue

Exemple des tests de langues ouvrant droit à un diplôme

 

L’outil de révision

L’outil de révision est un gros plus dans votre progression. Il vous permettra de revenir sur le vocabulaire que vous avez rencontré au fur à mesure des leçons apprises. Bien que le concept ne soit pas révolutionnaire – dans la mesure où on peut trouver pareil voire mieux ailleurs – vous aurez l’occasion de bétonner ce que vous avez vu jusqu’à présent.

Busuu vous fera réviser et vous montrera si les mots présentés sont :

  • à travailler
  • à revoir
  • bien acquis

 

Conclusion

Pour conclure, j’ai découvert là une application de qualité, peu chère et qui saura vous convaincre par la qualité de ses enregistrements et de ses images. Je tire mon chapeau à nos amis britanniques pour ce travail rondement bien mené et qui nous fait essayer autre chose que le Mastodonte Babbel.

Essayer Busuu

 

Duolingo, notre avis

Duolingo, notre avis

Duolingo a fait son apparition sur nos téléphones en 2012 et a connu un essor phénoménal depuis. l’Apple Store l’a même inscrit sur son tableau d’honneur en l’ajoutant à ses appli “indispensables”. Des millions d’utilisateurs se sont déjà laissés séduire et je l’ai testée pour vous. Pour vous dire si vous pourrez faire de vrais progrès avec Duolingo, j’ai pris le soin de terminer l’application entièrement en italien et en turc. Voyons tout de suite si Duolingo est fait pour vous.

 

Duolingo est-il fait pour vous ?

  • L’application est gratuite
  • Si vous êtes débutant, elle est adaptée
  • Si vous êtes à un niveau avancé, passez votre chemin
  • Elle vous donnera de bonnes bases de départ
  • A peu près satisfaisante pour travailler son vocabulaire
  • Peu satisfaisante pour revoir la grammaire
  • GROS POINT POSITIF : la prise en main
  • GROS POINT NEGATIF : la répétitivité des exercices

 

Une offre impressionnante

L’application se targue d’une offre qui se développe à vitesse grand V. Trente cinq langues sont disponibles pour les apprenants anglophones :

EspagnolFrançaisAllemandJaponais
ItalienAnglaisCoréenChinois
RussePortugaisTurcNéerlandais
SuédoisGrecHaut ValérienIrlandais
HindiPolonaisHébreuNorvégien
VietnamienDanoisKlingonRoumain
HawaïenTchèqueSwahiliGallois
HongroisEspérantoUkrainienIndonésien
NavajoLatinGaélique Ecossais

 

L’offre pour les francophones est bien plus réduite mais les perspectives sont tout aussi alléchantes (anglais, allemand, italien, espagnol et portugais). Ainsi, vous pouvez élargir votre panel de langues et accéder à des résultats très intéressants que je détaille plus bas.

 

La méthode

La méthode repose sur la validation de compétences regroupées par thèmes. Les premiers sont axés sur la grammaire et les suivants étendent l’étude de la langue aux activité de tous les jours, tels que l’école, les sports, les rencontres, le temps, les gens, les voyages, etc.

 

Là où réside l’intérêt de cette application, c’est qu’une fois un thème étudié et validé, Duolingo vous fera retravailler vos points faibles et vous donnera la chance de faire des tests réguliers. Un excellent moyen de brasser tout ce qu’on a pu apprendre en une semaine !

 

De plus, je dois dire que l’application a été intelligemment pensée. Elle vous propose de vous fixer un objectif quotidien – vous avez le choix entre 5 minutes par jour à 1 heure. Autrement dit, elle vous incite à pratiquer tous les jours ! Un système de petits lingots sert de monnaie par le biais desquels vous pourrez accéder à de nouveaux contenus. ♦️ Ces lingots s’obtiennent par la validation de thèmes d’étude et par votre régularité dans l’apprentissage. Bref, c’est plutôt pas mal !

 

J’ai fait un test complet

… le suédois, le turc, l’espagnol, l’italien et le russe. Ces quatre langues n’ont que très peu de points communs. Je me suis demandé comment Duolingo pouvait aborder la grammaire sous le même angle pour des langues différentes.

 

Duolingo_arabe

Reconnaître des caractères en arabe selon Duolingo

 

Pour le suédois d’abord, l’appli met l’accent sur les gens et les animaux pour tenir l’utilisateur en alerte. Ensuite, pour l’espagnol elle se concentre sur la bouffe, pour le turc sur l’acquisition des réflexes de bases et des questions basiques. Pour le russe enfin… un peu de tout en même temps.

 

Néanmoins, les résultats se font très vite ressentir. Au bout de quelques semaines, j’étais capable de baragouiner quelques mots en russe, un peu plus en suédois et pas mal en espagnol. Bon, c’est quand même des langues que j’étudie mais ça marche !

 

Fin application duolingo italien

La petite chouette d’or de Duolingo quand vous finissez l’application dans cette langue

 

En revanche, le gros point noir de cette application, c’est qu’il existe des fiches de grammaire en début d’exercice pour comprendre ce que l’on nous demande. Sauf que ces fiches n’existent pas sous iOS ! Une vraie faille pour moi parce qu’il était parfois incroyablement compliqué de finir correctement une leçon sans rien comprendre. Je leur ai d’ailleurs écrit à ce sujet !

 

Mon avis final

C’est une application qui a beaucoup de mérite. Premièrement, elle offre la possibilité d’apprendre une langue jusqu’à un petit niveau B1 (plus d’infos ici). La seconde tient au fait que les contenus sont très beaux visuellement. Enfin, elle est gratuite ! Mais à l’utiliser tous les jours, on se rend vite compte qu’on atteint un plafond difficile à dépasser. Arrivé au bout des leçons, Duolingo ne fait que rebalancer les mêmes exercices encore et encore. Je me suis beaucoup ennuyé après plusieurs semaines d’utilisation.

 

exercice suédois duolingo

Des exercices bien faits, comme sur cette image en suédois

 

Mon conseil, c’est d’utiliser l’application comme une mise au point ou une découverte d’une langue. Dans tous les cas, elle ne vous rendra pas bilingue. Par ailleurs, il est possible d’aller au bout des contenus sans jamais prononcer un seul mot. Impensable !

 

duolingo turc

La fin de l’application en turc

 

Si vous cliquez ici, vous verrez que les créateurs de Duolingo ont quand même fait un excellent boulot.

 

Si vous n’êtes pas convaincus, vous pouvez jeter un coup d’œil à ses deux principaux concurrents :

Notre avis sur Babbel Notre avis sur MosaLingua

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez vos commentaires ci-dessous ! Et mettez un “like” sur Facebook ou Twitter, ce serait chouette  🙂

 

Interview : séjour linguistique, notre avis

Interview : séjour linguistique, notre avis

Une fois n’est pas coutume, Marc, le co-fondateur de notre blog, est allé faire un séjour linguistique pour se faire un avis sur la question. Je profite de son expérience pour lui poser quelques questions. L’objectif est de savoir si son séjour lui a permis d’apprendre une langue, si les conditions sur place étaient à la hauteur et s’il vous recommanderait de faire la même chose. Enfin, et c’est peut-être cette partie la plus intéressante : est-ce que le rapport qualité/prix était intéressant ? C’est parti.

 

Paul : Salut Marc, peux-tu nous dire dans quel pays, quelle ville et avec quel organisme tu es parti en séjour linguistique ?

Marc : salut Paul, je suis parti à Palma de Majorque en Espagne (sur les îles Baléares) en réservant avec ESL. L’école n’était pas estampillée ESL mais c’était une école partenaire, du nom de « International House ».

 

Paul : Pourquoi as-tu choisi de partir en Espagne ? Et pourquoi avec ESL ?

Marc : l’espagnol est une langue utile et facile à apprendre pour les Français, et je m’étais toujours dit que j’aimerais bien parler espagnol un jour. Je n’avais jamais testé les séjours linguistiques, donc je me suis dit que ce serait une bonne occasion de le faire.

J’ai choisi ESL pour le tarif attractif et parce qu’ils sont réputés.

 

Paul : On parlera dans un instant des cours de langues mais avant cela, quel est ton sentiment sur tous les « à côté », comme l’hébergement, les navettes, la restauration, les salles de cours … ?

Marc : j’aurais pu prendre l’offre avec hébergement mais j’ai pris juste les cours avec rien d’autre car c’était moins cher. Après, si vous préférez la tranquillité, il vaut mieux prendre l’offre avec hébergement.

J’ai pris une chambre d’appart-hôtel et je me suis déplacé en bus et en voiture (de location) et j’ai mangé des sandwichs et tapas au bar en bas de l’école. C’est pas cher et j’ai pu un peu plus discuter avec les autres élèves 🙂

Les salles de cours sont parfaites, rien à redire. C’est vraiment exactement comme à la fac, mais en plus petit.

 

Paul : Tu ne t’es pas senti un peu seul une fois sur place ? En gros, peux-tu nous dire comment s’est passée ton intégration avec les autres élèves ?

Marc : non, je ne me suis pas senti seul parce que les élèves étaient tous très sympas et détendus (forcément, ce sont des vacances en quelque sorte). En plus, j’ai fait le séjour avec ma sœur, donc je ne me suis pas ennuyé ! Même si j’avais été seul, j’aurais pu facilement aller passer du temps avec les autres élèves et ainsi échanger un peu.

 

Paul : parlons plus précisément des cours de langues. Avant de partir avec ESL, avais-tu déjà des connaissances de l’espagnol ? Et une fois revenu, quel était ton niveau ?

Marc : avant de partir, j’avais un niveau faux-débutant en espagnol. Ayant appris l’italien et m’intéressant aux langues, je suis quand même parti avec de bonnes facilités.

A la fin de la semaine, j’ai clairement progressé en vocabulaire ainsi qu’en grammaire. J’ai appris pas mal de nouvelles règles et petites choses que j’aurais clairement mis beaucoup plus longtemps à comprendre sans l’aide d’un prof, qui plus est de langue maternelle espagnole. Si j’étais resté 3 mois, je pense que je parlerais espagnol plus ou moins couramment !

Les profs étaient vraiment sympathiques et à l’écoute. Ils ont l’air bien plus disponibles et détendus que les profs du collège ou du lycée. C’est sûrement parce qu’ils ont devant eux des élèves qui ont envie d’apprendre.

Nous étions 5 à 10 élèves par classe, globalement faux-débutants mais avec des niveaux variables. On a commencé par revoir des choses basiques, ce qui m’a permis de défricher un peu mes connaissances de base. Ensuite, on a enchainé sur des trucs un peu plus poussés.

Un élève avec un faible niveau pourra quand même faire des progrès et sera aidé par le professeur, tandis qu’un élève plus doué pourra s’attarder sur les subtilités des leçons (sur les supports et le livre fourni).

Les cours sont assez interactifs et l’ambiance détendue. Il y a des petits jeux pour s’entraîner à parler. J’ai bien apprécié l’aspect informel des cours. On ne s’ennuie pas.

 

Paul : selon toi, quels sont les gros avantages d’un séjour linguistique par rapport aux autres méthodes de langue ?

Marc : quand on étudie une langue en France, une fois le cours terminé, on revient à la vie « en français ». On arrête de faire l’effort de parler la langue étudiée.

En séjour linguistique, le fait d’étudier la langue le matin puis de l’utiliser constamment tout au long de la journée permet de réutiliser des mots fraîchement appris, et donc de les graver dans notre mémoire beaucoup plus efficacement.

Par exemple, j’ai perdu mon sac à dos dans un restaurant. J’avais appris le mot pour dire « sac à dos » (la mochila) la veille. En revenant au restaurant, j’ai réutilisé le mot, et maintenant je m’en souviens encore. Si je l’avais juste vu une fois sans le réutiliser ensuite, je ne suis pas sûr que je m’en serais souvenu de nouveau en écrivant cette interview. J’aurais dû aller le chercher sur internet.

De plus, en discutant en espagnol, on apprend tout un tas de petits mots et expressions que l’on n’apprend jamais en cours.

Enfin, je dirais que c’est même plus efficace que d’aller travailler au pays ou de faire un séjour Erasmus (sauf si vous faites une licence d’espagnol en Erasmus), puisque là, tous les matins, vous avez des cours pour apprendre l’orthographe, la grammaire et un prof qui vous corrige si vous faites des fautes. Ainsi, vous apprenez à parler le plus correctement possible, tandis que si vous venez faire un stage par exemple, peu de monde prendra la peine de vous corriger et de vous expliquer les règles de grammaire.

C’est bien connu : c’est en passant du temps au pays que l’on apprend une langue le plus efficacement. Et le fait d’étudier la langue de manière intensive tout en vivant dans le pays permet de décupler les progrès !

 

Paul : y’a-t-il des points négatifs ou des choses que nos lecteurs devraient savoir avant de partir ?

Marc : pas vraiment… L’expérience a été super positive pour moi ! A la limite, je dirais que les cours sont assez intensifs et demandent de la concentration et un bon effort de révision. A la fin de la matinée, après 4 heures de cours, on a la tête qui va exploser 😀 mais c’est pour ça que je suis venu et donc j’apprécie d’en avoir eu pour mon argent !

Si vraiment les cours vous barbent, alors prenez un séjour avec 2 heures de cours par jour, mais je trouve ça dommage. Quitte à faire un séjour linguistique, autant y aller à fond !

Un point positif : l’école propose des activités gratuites l’après-midi (les cours étant le matin). J’ai ainsi pu faire un tour guidé du château de Palma.

Le tour était effectué par une prof, et j’en ai appris beaucoup sur l’histoire de la ville, de l’île, de l’Espagne, de la Catalogne et de l’évolution du catalan. Sur les îles Baléares, on parle une variante du catalan : le Majorquin.

 

Paul : pour finir cette interview, quelle note et quel avis tu donnerais à ton séjour linguistique ?

Marc : je lui donne 20/20. Si vous le pouvez, faites-le sans hésiter. C’est de loin la manière la plus rapide et efficace pour apprendre une langue, et c’est aussi l’occasion de rencontrer plein de gens qui viennent apprendre une langue pour diverses raisons (études, reconversion professionnelle, retraités…).

tarif ESL semaine

L’offre choisie par Marc pour partir une semaine en Espagne

 

210 € pour une semaine, c’est vraiment pas cher comparé à ce que cela vous apporte :

  • une compétence que vous garderez à vie
  • plus de facilités à trouver un emploi
  • un entraînement pour votre cerveau
  • un changement de cadre
  • un voyage culturel
  • des interactions avec les locaux et les autres élèves

 

Et puis 210€ en vacances, c’est vite cramé, comme dirait l’autre. Donc plutôt que de gaspiller votre argent à boire des mojitos à 8€, vous pouvez aussi investir sur vous-même. A vous de juger, mais si votre objectif est d’apprendre une langue, le séjour linguistique est d’une efficacité redoutable.

 

Quant à ESL, je n’ai rien à dire, tout était parfait. Professeurs sérieux, sympa et à l’écoute, supports fournis et de qualité (vous pouvez repartir avec le livre et le CD). Reste à voir si l’hébergement est correct, mais je n’en doute pas.

 

Pour aller plus loin

Relisez notre article sur les séjours linguistiques. 😉 Il vous permettra de bien choisir celui qui vous correspond.

Marc a fait une petite vidéo fort enjouée sur son séjour, découvrez-la sur YouTube.

La méthode assimil : efficace ou pas ?

La méthode assimil : efficace ou pas ?

Si vous avez déjà entrepris d’apprendre une langue, vous avez forcément entendu parler de la méthode assimil. Pour résumer, il est admis partout que c’est LA référence historique depuis 1929. A ce jour, l’entreprise a écoulé près de 40 millions de méthodes à travers le monde.  Certaines de ses publications sont devenues des best-sellers comme « l’anglais sans peine » inaugurant le très célèbre « my tailor is rich ». Au passage, si les jeunes générations ne savent pas de quoi je parle, ce n’est pas grave  😉 

Je vous propose dans ce nouvel article de vous donner mon avis sur cette méthode. Pour faire propre, je vous dirai qu’elle est mon expérience avec ces gros bouquins et si vous devriez les acheter ou non. Après des années d’utilisation, je suis capable de vous dire objectivement si votre profil colle à la densité de connaissances que propose assimil. Tout le monde en parle alors il est temps de savoir ce que vaut la marchandise. Vous êtes prêts ? Andiamo !

 

Mon expérience avec assimil

Depuis l’âge de 14 ans, j’ai acheté 9 produits de la marque. Une partie est en photo au-dessus. C’est même moi qui ai pris le cliché ! Bref, tous correspondent à des langues différentes et des formats différents. Mais avant tout, c’est quoi assimil ? 

 

Du choix sur étagère

Je vous donne ci-dessous quelques chiffres pour une petite entrée en matière.  🙂

  • 77 langues proposées parlées sur tous les continents, ou dans des coins paumés (breton, occitan), voire plus parlées du tout (latin, grec ancien) ;
  • 4 collections principales. Vous avez “Sans peine” pour une entrée en matière complète à 65,90€, “Perfectionnement” pour aller encore plus loin à 69,90€, “Langues de poche” petit volume pour les langues plus rares à 9€, “Guides de conversation” à 9,90€ pour sauver sa peau quand on est en voyage.  Ajoutez à cela l'”e-méthode” pour votre pc et l’application.
  • L’offre est bien faite puisque vous pouvez choisir de ne recevoir que le livre, que les CD audio, que la clé USB avec tout dessus. Ou alors, les gros packs qui comprennent le livre et les CD et un abonnement sur l’application assimil. A chacun sa méthode mais ne pas posséder le livre peut vite poser problème !

 

Voir les produits Assimil sur Amazon

 

Assimil, du passif à l’actif

Imaginez-vous à la mer. Lorsque l’eau atteint vos pieds pour la première fois, elle peut vous paraître froide et inhospitalière. A ce moment-là, vous vous interrogez. Devrais-je aller plus loin ? Puis vous réalisez que vous avez fait le trajet jusque là, que vous avez mis votre maillot de bain et que toute votre famille ou vos amis sont déjà dans l’eau. Vous avancez doucement mais sûrement. Vous passez les genoux, puis la partie critique, puis les épaules et enfin la tête. Au bout de quelques secondes seulement, vous comprenez que vous avez fait le bon choix. Vous vous sentez bien et vous avez rejoint vos proches. Le moment que vous partagez est génial.

 

La méthode assimil, c’est exactement la même chose ! Bon, vous n’aurez pas besoin de maillot de bain pour apprendre une langue mais laissez-moi vous expliquer. La méthode est faite pour que vous vous immergiez progressivement dans la langue. C’est pour cette raison qu’elle est découpée en deux phases. Une phase passive et une phase active.

 

La phase passive c’est le moment de mettre les pieds dans l’eau froide. On se dit que c’est quand même compliqué d’apprendre une nouvelle langue. Mais on se dit également qu’on a acheté un bouquin et que la perspective de parler la langue est franchement réjouissante. Donc, vous entrez dans la phase passive pendant laquelle vous lisez les phrases du dialogue, répétez les phrases à voix haute et découvrez les premières subtilités de la langue.

 

Intervient ensuite la phase active. Très progressivement vous passerez d’une approche tournée vers le français à une approche tournée vers la langue que vous voulez apprendre. Les exercices sont faits pour que vous réfléchissiez dans votre langue cible. On vous amène peu à peu à construire des phrases, à utiliser le vocabulaire et la grammaire qui vont bien. Cette inversion est bénéfique puisqu’elle vous impose de mobiliser tout ce que vous avez vu dans la phase passive.

 

Mes joies et mes déceptions

La méthode assimil repose sur des leçons. Celles-ci consistent en des dialogues (un par leçon) dans lequel du vocabulaire et des points de grammaire nouveaux sont présentés. Chaque leçon correspond à un jour de travail. Enfin, toutes les 7 leçons, il y a une séance de révision de la semaine écoulée. Pas mal pensé, mais voyons ce que je pense réellement de tout ça :

  • Pas bien compris le concept de passivité : j’ai voulu être trop impatient et j’avais commencé dès la phase passive à apprendre tout le vocabulaire et tous les points de grammaire qui tombaient. Il faut le faire, certes, mais l’esprit de la méthode repose sur le “ah oui, j’ai déjà vu ça”. Donc pas de précipitation !

 

  • Trop long : pour certaines langues comme le suédois, j’étais très pressé de parler vite. La méthode n’a pas marché parce que je voulais que les choses aillent vite. Je me suis démotivé devant le nombre de leçons et devant l’allongement du temps d’étude journalier à y consacrer. On passe de quelques minutes pour les toutes premières leçons à environ 45 minutes pour les dernières !

 

MAIS

 

  • Grammaire super bien expliquée : bien meilleure que dans certains ouvrages de référence qui ne traient que de ça. Je tire mon chapeau aux rédacteurs qui sont capables d’amener les choses tout en douceur alors que c’est parfois un véritable casse-tête.

 

  • Vocabulaire riche : pour faire court, une fois qu’il est assimilé vous pourrez vous débrouiller dans TOUTES les situations courantes.

 

  • Niveau B2 vraiment atteignable : pas de mensonge sur la pochette du bouquin. Le niveau atteint à la fin est vraiment top. Je l’ai vérifié par moi-même avec le suédois (à mon deuxième essai) et le turc.

 

  • e-méthode : un très bon outil dont je vous reparlerai très prochainement !

 

Assimil est-il fait pour vous ?

Bien que je ne cherche pas à vous convaincre, il y a des caractéristiques propres à la méthode qui peuvent soit vous rebuter soit vous combler de bonheur. Vous savez, je pense qu’il faut VRAIMENT prendre du plaisir quand on apprend une langue. Par conséquent, dès que vous voyez l’ennui poindre, c’est que vous n’utilisez peut-être pas la méthode qu’il vous faut. Pour éviter cela, voyons voir si l’alchimie assimil peut prendre avec vous.

 

Non, pour les petits curieux de passage

Commençons par la partie qui fâche. Si vous vous reconnaissez dans plusieurs des points ci-dessous, c’est que vous devriez passer votre chemin. Pour le coup, si vous êtes curieux de découvrir une langue sans trop forcer votre talent, vous ne devriez pas acheter les méthodes parce que :

  • assimil est une méthode progressive. Cela veut dire que si vous voulez acquérir des bases très vite, pour un voyage, pour réviser un examen ou pour vite parler, vous n’y trouverez pas votre compte.

 

  • assimil vous propose une approche globale de la langue. Dans la plupart des livres, on vous dit que vous pouvez atteindre un niveau B2. Je crois sincèrement que cet objectif est réaliste. Pour être clair, assimil n’est pas fait pour vous si vous désirez n’avoir qu’un aperçu d’une langue. La méthode va plus loin. Beaucoup plus loin.

 

  • assimil demande de la rigueur et du travail : il vous faudra 20 à 30 minutes par jour pendant 3 à 4 mois pour terminer la méthode. Autrement dit, si vous n’êtes pas prêt à investir autant de temps dans votre apprentissage, vous n’aurez pas fait un bon investissement.

 

  • assimil ne propose pas de mettre en pratique vos connaissances. Aucun humain ne vous corrige ou ne vous parle directement. Vous devrez donc voyager pour voir ce que valent vos mois de travail. Oh non, mince, voyager …

 

Oui, pour les enthousiastes

Si comme moi, vous entamez l’apprentissage d’une langue avec une passion débordante, alors assimil pourrait vous plaire :

  • cette méthode c’est LE moyen d’arriver à des résultats poussés et impressionnants. Au bout de quelques mois d’étude, vous ferez la différence par rapport à ceux qui auront essayé des applications modestes ou des méthodes toutes menues. Pour ma part, j’ai acheté assimil en suédois, russe, turc, italien, anglais, allemand (et hiéroglyphe). Au bilan ma motivation a payé pour 3 de ces langues (sans compter l’italien sur lequel je bosse en ce moment).

 

  • vous en avez pour votre argent. Certes, la méthode est relativement chère mais la densité d’informations qu’elle contient est inégalée. Je pense que ni Bescherelle, ni les bouquins d’appoint ne peuvent mieux vous faire comprendre la grammaire qu’Assimil.

 

  • votre bouquin devient à la fois un dictionnaire et un précis de grammaire. Vous trouverez des listes très bien faites en fin d’ouvrage. Vous n’aurez besoin de rien d’autre …

 

Conclusion

Vous l’aurez compris, assimil est une méthode à la portée du premier venu pour peu qu’il soit motivé. En outre, la méthode permet aussi de se remettre à niveau et de revoir les bases. Si vous vous demandez si vous êtes prêts à dépenser un peu de fric pour vous améliorer, la réponse réside seulement dans votre motivation. Le voulez-vous vraiment ? 😀

 

Voir les produits Assimil sur Amazon

 

Recevez votre guide gratuit pour :

 

✔️ Réussir à apprendre n'importe quelle langue

✔️ Choisir les bonnes ressources

✔️ Eviter les pièges de débutants

✔️ Rester motivé.e

Félicitations ! Bienvenue à bord !

Pin It on Pinterest