Parole d’expat’ : apprendre le chinois

Aujourd’hui dans Parole d’expat’, on s’intéresse au chinois. Cette langue, aux contours d’extrême orient, est en passe de devenir la lingua franca de demain. Je vous propose de découvrir les trésors que recèle cette langue mais surtout comment l’apprendre ! Max, un expatrié français à Taïwan a accepté de répondre à quelques questions sur son expérience avec la langue de Confucius.

Chinois, mandarin, cantonais … de quoi parle-t-on ?  🙄

Largement parlé à travers le globe, le mandarin occupe la première place du podium mondial en nombre de locuteurs. On estime que 897,071,810 personnes l’utilisent comme langue maternelle et qu’il est la deuxième langue de  193,880,000 autres terriens. De fait, le mandarin est parlé dans toutes les provinces chinoises et est très largement appris à l’étranger. C’est pas vrai ? 😉

Ca fiche quand même le tournis ! D’ailleurs, le test de chinois reconnu dans le monde entier, le HSK (Hanyu Shuiping Kaoshi – 汉语水平考试) est tout en mandarin !

Le cantonais, lui, est parlé par 53 millions de chinois, et par 63 millions de personnes dans le monde. On le retrouve majoritairement dans la province de Guangdong. La carte ci-dessous colorise les foyers linguistiques.

Cartes des langues chinoises (Source : Wikipedia)

Interview : Max et Taïwan

Sur le bout de la langue est allé à la rencontre de Max, expatrié français à Taïwan depuis 2 ans. Un grand merci à lui pour ses réponses.

SLBDLL : Salut Max, peux-tu nous dire qui tu es et pourquoi le chinois est important dans ta vie ?

Je m’appelle Maxime, j’ai 30 ans, diplômé d’une licence de langue Anglais-Chinois, je vis actuellement à Taïwan avec ma femme où j’enseigne l’anglais.

Le chinois est important dans ma vie, tout simplement, car je vis à Taïwan et donc je m’en sers tous les jours. De plus ma femme est Taïwanaise, c’est donc indispensable pour moi. Elle s’est d’ailleurs mise au Français ! ^^

SLBDLL : Quels seraient tes conseils pour bien commencer à apprendre la langue ?

Pour bien débuter, surtout ne pas avoir peur si on se sent dépassé : apprendre à la fois à lire, écrire et parler, ça fait beaucoup de choses d’un coup. Il n’y a pas de secret, ça vient avec la pratique. Le mieux pour apprendre est évidemment de partir étudier en Chine ou à Taïwan, en plus de progresser beaucoup plus vite, l’expérience de vie est vraiment époustouflante, autant par les rencontres que les paysages.

Max (manque sa casquette)

SLBDLL : C’est quoi le plus dur à maîtriser selon toi en chinois ?

Pour moi, le plus dur à maîtriser est l’écrit, je ne sais même pas si c’est possible, sachant que j’ai déjà vu des étudiants Chinois encore s’entraîner à écrire des caractères 😀

SLBDLL : C’est comment la Chine et Taïwan ?

J’ai passé plus de trois ans de ma vie en Chine, c’est vraiment un pays étonnant, autant par son respect des traditions, ses villes gigantesques, sa campagne magnifique.  Il n’y avait pas un jour où je ne voyais pas quelque chose de fou.

Taïwan est comme un mixte de culture chinoise, américaine mais surtout japonaise. Les gens sont polis et les villes sont propres, ce qui donne un cadre de vie tout à fait exceptionnel.

SLBDLL : Tu penses qu’apprendre le chinois peux te mener à comprendre d’autres langues ?

Le chinois partage beaucoup de caractères avec le Japonais, c’est pas pour autant que je peux lire le japonais mais je reconnais pas mal de mots dans les mangas par exemple.

SLBDLL : c’est quoi ta meilleure expérience à Taïwan ?

Ma meilleure expérience à Taïwan est surement quand je suis arrivé la-bas pour la première fois. Je suis parti en échange universitaire mais les dortoirs n’étaient pas encore ouverts. Une étudiante Taïwanaise m’a tout simplement invité à séjourner chez elle en attendant. Au final, je suis resté presque 2 mois en attendant de trouver une colocation car le dortoir ne me convenait pas.

SLBDLL : t’as remarqué des bizarreries culturelles là-bas ?

Trop pour toutes les citer j’en ai peur, entre les camions des éboueurs qui font de la musique pour que les gens viennent sortir leurs poubelles à Taïwan, ou les gens qui crachent par terre tout le temps en Chine, dépaysement assuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *