Duolingo, notre avis

Duolingo, notre avis

Duolingo a fait son apparition sur nos téléphones en 2012 et a connu un essor phénoménal depuis. l’Apple Store l’a même inscrit sur son tableau d’honneur en l’ajoutant à ses appli “indispensables”. Des millions d’utilisateurs se sont déjà laissés séduire et je l’ai testée pour vous. Pour vous dire si vous pourrez faire de vrais progrès avec Duolingo, j’ai pris le soin de terminer l’application entièrement en italien et en turc. Voyons tout de suite si Duolingo est fait pour vous.

 

Duolingo est-il fait pour vous ?

  • L’application est gratuite
  • Si vous êtes débutant, elle est adaptée
  • Si vous êtes à un niveau avancé, passez votre chemin
  • Elle vous donnera de bonnes bases de départ
  • A peu près satisfaisante pour travailler son vocabulaire
  • Peu satisfaisante pour revoir la grammaire
  • GROS POINT POSITIF : la prise en main
  • GROS POINT NEGATIF : la répétitivité des exercices

 

Une offre impressionnante

L’application se targue d’une offre qui se développe à vitesse grand V. Trente cinq langues sont disponibles pour les apprenants anglophones :

EspagnolFrançaisAllemandJaponais
ItalienAnglaisCoréenChinois
RussePortugaisTurcNéerlandais
SuédoisGrecHaut ValérienIrlandais
HindiPolonaisHébreuNorvégien
VietnamienDanoisKlingonRoumain
HawaïenTchèqueSwahiliGallois
HongroisEspérantoUkrainienIndonésien
NavajoLatinGaélique Ecossais

 

L’offre pour les francophones est bien plus réduite mais les perspectives sont tout aussi alléchantes (anglais, allemand, italien, espagnol et portugais). Ainsi, vous pouvez élargir votre panel de langues et accéder à des résultats très intéressants que je détaille plus bas.

 

La méthode

La méthode repose sur la validation de compétences regroupées par thèmes. Les premiers sont axés sur la grammaire et les suivants étendent l’étude de la langue aux activité de tous les jours, tels que l’école, les sports, les rencontres, le temps, les gens, les voyages, etc.

 

Là où réside l’intérêt de cette application, c’est qu’une fois un thème étudié et validé, Duolingo vous fera retravailler vos points faibles et vous donnera la chance de faire des tests réguliers. Un excellent moyen de brasser tout ce qu’on a pu apprendre en une semaine !

 

De plus, je dois dire que l’application a été intelligemment pensée. Elle vous propose de vous fixer un objectif quotidien – vous avez le choix entre 5 minutes par jour à 1 heure. Autrement dit, elle vous incite à pratiquer tous les jours ! Un système de petits lingots sert de monnaie par le biais desquels vous pourrez accéder à de nouveaux contenus. ♦️ Ces lingots s’obtiennent par la validation de thèmes d’étude et par votre régularité dans l’apprentissage. Bref, c’est plutôt pas mal !

 

J’ai fait un test complet

… le suédois, le turc, l’espagnol, l’italien et le russe. Ces quatre langues n’ont que très peu de points communs. Je me suis demandé comment Duolingo pouvait aborder la grammaire sous le même angle pour des langues différentes.

 

Duolingo_arabe

Reconnaître des caractères en arabe selon Duolingo

 

Pour le suédois d’abord, l’appli met l’accent sur les gens et les animaux pour tenir l’utilisateur en alerte. Ensuite, pour l’espagnol elle se concentre sur la bouffe, pour le turc sur l’acquisition des réflexes de bases et des questions basiques. Pour le russe enfin… un peu de tout en même temps.

 

Néanmoins, les résultats se font très vite ressentir. Au bout de quelques semaines, j’étais capable de baragouiner quelques mots en russe, un peu plus en suédois et pas mal en espagnol. Bon, c’est quand même des langues que j’étudie mais ça marche !

 

Fin application duolingo italien

La petite chouette d’or de Duolingo quand vous finissez l’application dans cette langue

 

En revanche, le gros point noir de cette application, c’est qu’il existe des fiches de grammaire en début d’exercice pour comprendre ce que l’on nous demande. Sauf que ces fiches n’existent pas sous iOS ! Une vraie faille pour moi parce qu’il était parfois incroyablement compliqué de finir correctement une leçon sans rien comprendre. Je leur ai d’ailleurs écrit à ce sujet !

 

Mon avis final

C’est une application qui a beaucoup de mérite. Premièrement, elle offre la possibilité d’apprendre une langue jusqu’à un petit niveau B1 (plus d’infos ici). La seconde tient au fait que les contenus sont très beaux visuellement. Enfin, elle est gratuite ! Mais à l’utiliser tous les jours, on se rend vite compte qu’on atteint un plafond difficile à dépasser. Arrivé au bout des leçons, Duolingo ne fait que rebalancer les mêmes exercices encore et encore. Je me suis beaucoup ennuyé après plusieurs semaines d’utilisation.

 

exercice suédois duolingo

Des exercices bien faits, comme sur cette image en suédois

 

Mon conseil, c’est d’utiliser l’application comme une mise au point ou une découverte d’une langue. Dans tous les cas, elle ne vous rendra pas bilingue. Par ailleurs, il est possible d’aller au bout des contenus sans jamais prononcer un seul mot. Impensable !

 

duolingo turc

La fin de l’application en turc

 

Si vous cliquez ici, vous verrez que les créateurs de Duolingo ont quand même fait un excellent boulot.

 

Si vous n’êtes pas convaincus, vous pouvez jeter un coup d’œil à ses deux principaux concurrents :

Notre avis sur Babbel Notre avis sur MosaLingua

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez vos commentaires ci-dessous ! Et mettez un “like” sur Facebook ou Twitter, ce serait chouette  🙂

 

Les meilleurs livres pour apprendre l’anglais

Les meilleurs livres pour apprendre l’anglais

La semaine dernière, j’ai fait une expérience me ramenant 15 ans en arrière. Je suis allé à la FNAC pour choisir un bon bouquin pour progresser en langue. Je me suis rendu dans l’une des plus grandes FNAC que j’avais vue jusqu’à présent. Le rayon langues était lui aussi bien fourni. Parfait ! Du choix me suis-je dit.

 

Le problème avec le choix, c’est qu’il faut se décider à un moment donné. Même si je n’étais pas venu pour un livre d’anglais, je me suis rendu compte du calvaire que ça peut être au moment d’acheter le bon produit. En regardant les clients défiler et opter pour des livres de mauvaise qualité, je me suis dit qu’il fallait que j’écrive un article pour vous donner quelques conseils. J’ai notamment remarqué que toutes les personnes ayant acheté un livre pour apprendre l’anglais le font soit :

  • au pif
  • parce que l’éditeur leur parle

 

Des centaines de livres vous proposent d’apprendre l’anglais mais lequel vraiment choisir ? Je vous donne quelques unes de mes meilleures trouvailles dans cet article.  🙂

 

Comment bien choisir son livre pour apprendre l’anglais ?

Si vous flânez dans une librairie ou sur amazon pour trouver le bon bouquin pour progresser, c’est que vous êtes prêts à dépenser de précieux euros dans un outil qui vous servira vraiment. Certes, il peut paraître idiot de dépenser de l’argent alors qu’on trouve une montagne de contenus sur internet mais je n’ai jamais vraiment aimé me fier à des informations dont on ne connait pas la source.

 

C’est pourquoi, acheter un livre, c’est bien mais encore faut-il savoir ce que l’on recherche. Bien évidemment les éditeurs ont pensé à tout. Ils ont pensé à ceux qui veulent développer :

  • la grammaire
  • le vocabulaire
  • la lecture en langue originale
  • les révisions pour le brevet, le bac ou les études sup’
  • les examens de langues comme le TOEIC ou le TOEFL
  • un peu tout à la fois…

 

Votre première mission avant d’arriver devant les étagères de la librairie et faire un choix complètement aléatoire est de savoir ce dont vous avez besoin. La liste que je vous propose plus bas vous donne les meilleurs livres que je connaisse. Mais avant cela, voyons les erreurs à ne pas commettre.

 

N’achetez pas ce livre …

Je dois posséder une collection de livres et de méthodes de langue à la maison qui m’a coûtée plusieurs centaines d’euros. Je me demande même si je n’ai pas atteint le millier depuis le temps. Bref, une chose est sûre, le prix ne fait pas … le moine. Un ouvrage onéreux n’est pas gage de qualité. Première leçon.

 

Ensuite, je vous engage vraiment à éviter tous les porteurs d’espoir mal-venus. Ce que je veux dire par là, c’est que nous vivons dans un monde où tout doit aller vite. On veut manger, courir, se divertir, réfléchir vite mais avec les langues c’est une affaire de temps. C’est pourquoi, il y a deux choses qui doivent éveiller la petite lumière du linguiste averti qui est en vous.

 

D’abord, il est impossible d’apprendre une langue en un mois. Ensuite, je dirai qu’apprendre une langue en 2 ou 5 minutes par jour est aussi efficace que faire 10 pompes un dimanche sur deux pour devenir baraqué.

 

Comprenez bien mon message : pour graver une langue dans votre esprit, il faut avoir le temps. Donc, si le prochain livre que vous verrez à Mollat (librairie de Bordeaux) s’intitule “apprenez l’anglais en 45 secondes par jour pendant 8 jours“…. Fuyez ! Pourtant, ce genre de petit livre se classe n°1 des ventes sur amazon. Exemple :

 

apprendre anglais livre

 

J’aimerais vraiment avoir votre retour sur ce genre de produit. Ma question est simple : avez-vous réellement appris quelque chose avec ces choses-là ? N’hésitez pas à envoyer vos commentaires. En ce qui me concerne, je ne jure que par des livres qui sont bien séquencés. Chaque leçon traite d’un point particulier et fait le point avec quelques petits exercices à la fin.

 

Le top des meilleurs livres

Bien, maintenant que tout ces petits conseils ont été prodigués, voyons ce que je vous conseille concrètement.

 

#1 L’anglais, éditions Assimil

Tout le monde a déjà entendu parler de ces livres. D’ailleurs, il vous suffit d’aller dans n’importe quelle librairie pour en voir. Ce n’est pas le fruit du hasard, croyez-moi. Depuis de nombreuses décennies, les petits dialogues de la méthode la plus connue au monde, vous portent au gré des subtilités de la langue choisie.

 

Il est tout à fait possible que les livres vous apportent satisfaction si tant est que vous soyez prêts à y consacrer du temps. Il est également possible que la méthode ne vous convienne pas du tout. Mais sachez que si vous finissez le livre en question, vous serez une star montante de la langue de Donald Trump ! ^^

meilleurs livre apprendre anglais
A lire aussi >> La méthode assimil : efficace ou pas ?

 

#2 L’anglais de A à Z, éditions Hatier

Une référence à mon sens pour la grammaire anglaise. Je trouve que dans ce petit ouvrage, l’auteur a réussi à bien résumer tous les points essentiels de la langue. Pour mes études d’anglais à la fac, ce livre au format étrange, m’a été très pratique parce que l’on peut aller directement au problème que l’on rencontre. Tout est très bien expliqué. C’est facile et pas cher. Je recommande donc.

meilleurs livre apprendre anglais

A lire aussi >> Se remettre à l’anglais

 

#3 Grammaire anglaise de l’étudiant, éditions Ophrys

Bon alors là, on est clairement dans l’ouvrage pour ceux qui maîtrisent déjà la langue à un niveau B1. Ce pavé est tout simplement la référence de tous les étudiants de langues à la fac. On y trouve toutes les subtilités, toutes les raccourcis cerveau pour parler un anglais impeccable. Je trouve aussi que l’humour et la clarté des exemples donnés font clairement la qualité de l’ouvrage.

meilleurs livre apprendre anglais

A lire aussi >> Comment apprendre la grammaire facilement ?

 

#4 40 leçons pour apprendre l’anglais, éditions pocket

J’aime beaucoup ces éditions, puisqu’elles m’ont permis de réellement mettre le pied à l’étrier dans quelques langues mais aussi d’avoir une approche douce. Ce que j’aime c’est de voir comment, en si peu de pages, les auteurs parviennent à nous emmener assez loin. Pour être tout à fait franc, ce livre s’adresse aux débutants et faux débutants qui veulent voir des résultats rapides. Vous ne deviendrez pas non plus des Shakespeariens accomplis avec cela mais le début sera réussi !

meilleurs livre apprendre anglais

A lire aussi >> Les 20 mots anglais que vous devez connaître

 

#5 Bescherelle anglais : le vocabulaire

Pour éviter de passer trop de temps à chercher le bon livre pour développer son vocabulaire, je vous propose de regarder de plus près le bescherelle. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles j’ai trouvé ces 381 pages très bien faites. En premier lieu, j’aime le contenu aéré, les couleurs et la clarté de l’ensemble. Le fait que tout soit thématisé est également un point intéressant. Je sais, ça se fait partout maintenant mais la base est maîtrisée !

meilleurs livre apprendre anglais

A lire aussi >> Apprendre du vocabulaire rapidement

 

Conclusion

Ce qu’il faut retenir de cet article, c’est notamment que le choix d’un livre ne doit pas être commandé par la beauté de la couverture ou de la présentation. Il doit répondre à vos questions. De plus, ne faites pas confiance aux titres ravageurs comme “apprendre l’anglais en 1 semaine”. C’est tout bonnement impossible. 😀 C’est donc déjà de la publicité mensongère. Et oui…

 

Le petit choix que je vous propose aujourd’hui n’est issu que de mon expérience. Il existe sûrement tout un tas de méthodes beaucoup mieux que je connais pas. Donc, si vous avez des idées et ou des avis à partager : n’hésitez pas ! 

 

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Si vous avez aimé cet article, partagez vos commentaires ci-dessous ! 🙂

 

Notre Avis sur Babbel (en 2020)

Notre Avis sur Babbel (en 2020)

À l’origine des langues, il y avait Babbel. Non pas cette tour censée atteindre les cieux pour que les hommes rivalisent avec les dieux mais bien l’application qui à tout lancé. Dans cet article, je vous dirai si l’application se démarque de ses principaux concurrents et si vous devriez dépenser votre argent dedans pour apprendre une langue étrangère. En tout état de cause, j’ai testé l’application dans plusieurs langues, notamment le russe. Clairement médaille d’or pour cette langue, il n’y a pas mieux ailleurs. 🥇 Alors, allons voir tout cela de près !

 

Babbel est-il fait pour vous ?

Avant de vous présenter l’application en détail, voilà quelques éléments que vous devez connaître :

  • L’application est payante
  • Si vous êtes débutant, vous devriez la télécharger
  • Si vous avez un niveau intermédiaire++, elle ne vous aidera pas plus que ça
  • Pour apprendre du vocabulaire en masse, passez votre chemin
  • Si vous voulez réviser la grammaire, allez-y les yeux fermés
  • GROS POINT POSITIF : la progressivité
  • GROS POINT NEGATIF : le prix

 

Aller sur Babbel

 

Babbel, c’est quoi concrètement ?

Lancée en 2007, l’entreprise au petit logo orange est devenue la référence mondiale pour apprendre une nouvelle langue. D’ailleurs, je suis sûr que vous en avez déjà entendu parler. Publicités, blog actif, magazine dédié, utilisateurs qui se comptent par millions et avis unanimes … il est impossible de passer à côté !

Application Babbel est complète

Vous avez forcément entendu parler de Babbel

 

Ce que j’aime chez Babbel

 

Du choix pour se lancer

Babbel propose des contenus riches et diversifiés dans 14 langues dont 11 européennes :

  • anglais
  • français
  • allemand
  • italien
  • suédois
  • danois
  • portugais
  • espagnol
  • néerlandais
  • polonais
  • norvégien

Mais Babbel va plus loin en nous proposant des contenus de qualité dans ces 3 langues :

  • indonésien
  • russe
  • turc

Comme vous le remarquez, ni le chinois, l’arabe ou le japonais ne sont disponibles sur cette application. Je pense que c’est lié à l’esprit européen de la start-up berlinoise qui a privilégié les langues proches d’elle pour étendre son offre à des pays plus lointains. Patience, donc !

 

La structure des cours

De manière assez classique, l’application propose des leçons ponctuées par des points de grammaire et de vocabulaire. Ainsi, vous avancez tranquillement en mettant en pratique ce que vous venez d’apprendre. Un dialogue de fin de leçon vient s’assurer que vous avez bien retenu la grammaire et les nouveaux mots de vocabulaire abordés.

 

Structure des cours Babbel

La progressivité de la méthode Babbel est l’un des gros points positifs de cette application.

 

Ce schéma se répète au fil de votre progression. Pour l’italien, ce ne sont pas moins de 105 leçons réparties sur 6 niveaux qui vous sont proposées pour la partie débutant et 87 pour la partie intermédiaire. Autant vous le dire clairement : Babbel propose beaucoup de contenus.

Même chose pour le russe où ce sont 101 leçons niveau débutant qui vous attendent ! Mais cela ne représente que la moitié des contenus. Babbel a mis le paquet sur des leçons ciblées. La grammaire est un axe d’effort des développeurs puisqu’une série de 67 leçons est disponible en italien et 23 en russe. Encore un gros chiffre rendrait compte du nombre de leçons de vocabulaire mais je vous fais grâce du compte exact !

 

Aller sur Babbel

 

Les petits plus

    • J’aime également le mode hors-ligne. Il est possible de télécharger vos leçons pour les faire n’importe où. Dans mon cas, j’adore faire passer le temps quand je suis dans le train.

 

    • J’aime aussi l’outil de révision qui nous fait revoir tous les mots de vocabulaire appris depuis le début de l’utilisation de Babbel. Cet outil fait appel au S.R.S pour échelonner les révisions.

 

    • J’aime aussi le fait que Babbel publie un magazine sur l’apprentissage des langues. Cela renforce l’idée que les développeurs sont peut-être des amoureux des langues avant tout …

 

    • Le correcteur de prononciation ! Même si je dois admettre qu’il m’a pas mal agacé les premiers temps, le correcteur doit devenir votre ami ! Certaines leçons impliquent que vous répétiez des phrases ou que vous parliez à voix haute. Prenez le temps de bien articuler sinon vous devrez recommencer. L’outil est chouette et je vous recommande vivement de l’activer quand on vous le propose. Apprendre une langue sans parler, ce n’est pas souhaitable.

 

Reconnaissance vocale de Babbel

Vous pouvez opter pour la reconnaissance vocale ou non. Bien pratique lorsque l’on se trouve dans un moyen de transport bondé de monde !

 

Mon expérience

J’ai fait le test pour l’italien et pour le russe pour voir si la qualité des contenus et des enregistrements était analogue. La réponse est clairement oui. À la différence du numéro 1 mondial duolingo, dont les enregistrements sont vraiment robotiques et perfectibles, Babbel propose les meilleurs du marché. On sent que les leçons sont bien travaillées. 

 

Comme je vous le disais plus haut, j’ai essayé l’application dans deux langues. Pour tout dire, il s’est passé environ trois ans entre mon premier achat avec le russe et mon second avec l’italien. Au final, le bilan est positif. Pour apprendre le russe, j’avais acheté toutes les méthodes disponibles : Assimil, harrap’s, LingQ, Editions pocket … rien n’y faisait. Je ne parvenais pas à franchir les premiers caps tout seul.

 

Puis je me suis tourné vers le leader du marché. La progression dans les leçons était légère et bien articulée … j’ai fini le russe en quelques semaines et je me suis pris au jeu du tandem linguistique. Vous savez c’est quand vous parlez avec quelqu’un par écrans interposés.

 

J’étais largement capable de tenir une conversation, c’est-à-dire de comprendre ET de répondre précisément à mon interlocuteur. Quand la discussion commençait à battre de l’aile, je posais des questions sur d’autres thèmes. Au final, il me manquait les mots de l’argot que Babbel n’enseigne pas. Mais peu importe, ça vient après ça !

 

Apprendre l'italien avec Babbel

Apprendre l’italien avec Babbel est progressif et très ludique

 

Pour l’italien, je ne suis pas encore arrivé à bout des contenus. Je continue mon apprentissage et je suis impressionné par la quantité de leçons que propose Babbel. Des leçons de prononciation sont également au programme. Nul doute que vous soyez largement armés pour un petit périple à Venise ou à Rome après ça !

 

Aller sur Babbel

 

Ce que je n’aime pas avec Babbel

Il fallait bien trouver des points négatifs à cette application, sinon mon article se serait transformé en article de publicité. J’ai donc quelques petites choses qui me déplaisent avec Babbel.

 

Application un peu onéreuse

Nous l’avons vu, quand vous achetez Babbel, vous savez que vous achetez de la qualité. Pourtant je reprocherais juste à l’application d’être un peu chère. Même si elle n’est pas hors de prix comme Rosetta Stone ou Pimsleur, elle se trouve dans la tranche haute des prix. Bon, mais ça reste quand même largement abordable ! 😉 

  • 1 mois : n’existe plus
  • 3 mois : 29,99€
  • 6 mois :  44,99€
  • 12 mois : 59,99€

Tarifs Babbel

Payer pour une seule langue

A la différence de Busuu ou LingQ, les prix indiqués ci-dessus vous ouvriront les portes d’une seule langue. Vous ne pourrez pas faire de “switch” entre plusieurs langues proposées par Babbel. Je n’aime pas trop cette idée parce que j’aime pouvoir revenir sur des langues que je maîtrise déjà et qui méritent un petit rafraîchissement. Apprendre une nouvelle langue ne doit surtout pas conduire à négliger celles que l’on maîtrise déjà, les amis.

 

Pas de communauté

Même s’il existe le groupe Facebook “Babbel explorers“, dans lequel tout le monde est libre de partager des idées sur les langues, l’application, elle, ne propose pas de se connecter à une communauté. Donc, vous êtes livrés à vous-même avec l’application. La correction des exercices, même si elle est bien pensée, est faite automatiquement.

 

Que vaut Babbel par rapport à ses concurrents ?

Pour vous donner un avis complètement impartial, je vous invite à découvrir un panorama des concurrents de Babbel. Tous ne se valent pas exactement parce qu’ils n’ont pas tout à fait les mêmes angles d’approche. MosaLingua est davantage tourné vers l’acquisition du vocabulaire, lingQ sur la pratique régulière.

 

APPLICATIONPRIXDUREE DE VALIDITENOTE Apple Store
Babbel9,99€Un mois (sur trois mois)4,5 (23 k notes)
Memrise8,99€Un mois4,6 (19 k notes)
DuolingoGratuitA vie4,5 (67 k notes)
Mondly5,99€Un mois4,5 (2,3 k notes)
MosaLingua5,49€A vie4,7 (2,4 k notes)
Busuu9,99€Un mois4,5 (521 notes)

 

Petite précision par rapport à ce tableau : les prix indiqués sont ceux d’un abonnement d’un mois nu. Si vous optez pour un abonnement plus long, le prix mensuel devient de plus en plus intéressant. 🙂

 

Aller sur Babbel

 

Conclusion

Avec des contenus de grande qualité, Babbel est une application incontournable sur le marché des langues. L’essayer, c’est presque l’adopter. Certes, Babbel n’est pas gratuit et vous ne deviendrez pas bilingue avec, mais le jeu en vaut la chandelle. Vous ne regretterez pas votre investissement. Idéal pour l’apprentissage de la langue et pour apprendre le vocabulaire, 15 minutes par jour vous mèneront à de beaux résultats.

 

J’ai d’ailleurs pour projet d’essayer une nouvelle langue qui m’est complètement inconnue. N’hésitez pas à mettre en commentaire, celle que vous voulez que j’apprenne ! 😀 Je vous dirai jour après jour quelles sont mes impressions et surtout si je progresse. Même si je l’ai déjà fait dans plusieurs langues, je souhaite vraiment vous donner un avis impartial sur cette application. Bien sûr, il y a toujours des points négatifs quand on essaye un produit, mais pour autant, ce qu’il faut voir c’est si les points positifs sont capables de les effacer !

 

Partagez vos commentaires ci-dessous si vous avez déjà essayé Babbel. Vous en avez pensé quoi ? Et mettez un “like” sur Facebook ou Twitter, ce serait chouette  🙂

Aller sur Babbel

Top 8 des meilleures applications pour apprendre une langue (en 2020)

Top 8 des meilleures applications pour apprendre une langue (en 2020)

On le sait tous : pour apprendre une autre langue et devenir bilingue, il faut partir à l’étranger. Quand ce n’est pas possible, les applications sont une super solution pour progresser rapidement. Mais comment faire pour trouver la bonne pour apprendre une langue étrangère ? C’est vrai que certaines langues sont devenues tellement importantes qu’il serait dommage de passer à côté. Pour vous aider à faire votre choix, je vous propose une sélection des meilleures applications du marché. Pour vous guider au mieux, je les ai testées entièrement et ne me suis pas arrêté à la première leçon.

 

Babbel, une valeur sûre

Babbel c’est quoi ? Eh bien c’est le pionnier dans l’apprentissage des langues sur internet. Créée en 2008 par une poignée de linguistes allemands, la petite start-up s’est vite imposée comme la référence en la matière. Je l’ai testée pour vous et je dois dire que j’en suis extrêmement satisfait. Elle permet d’étudier rapidement jusqu’à 14 langues.

 

Seul bémol, l’appli est payante mais la qualité des enregistrements dépasse largement ceux de Duolingo 👇. Toutefois, une version d’essai gratuite est disponible avec quelques leçons proposées par langue. Pour ma part, je débourse donc environ 10€ par mois pour apprendre le russe et ça marche très bien ! C’est d’ailleurs la meilleure appli que je connaisse pour commencer dans cette langue. Lancez-vous !

Plus d’informations sur Babbel

Babbel application langue

 

MosaLingua, le compagnon indispensable

C’est une application que j’ai pu tester et qui m’a vite convaincu (mon avis complet ici) ! Elle vous propose d’assimiler progressivement tout le vocabulaire essentiel dont vous avez besoin. Les  autres applications pour apprendre une langue ne proposent pas d’entrer dans le détail à ce point-là. MosaLingua se positionne d’ailleurs sur ce que vous voulez faire : voyager, parler à des amis, passer un examen … vous choisissez ! 

 

Les contenus sont très aboutis pour aider à la mémorisation. Il faut d’ailleurs reconnaître que cette application est un excellent moyen de commencer l’étude d’une langue ou de se remettre en piste ! MosaLingua, c’est la possibilité de se construire des bases solides en 7 langues et 3 modules spécialisés en anglais. Foncez !

Plus d’informations sur MosaLingua

Présentation_mosalingua

 

Duolingo, votre meilleur ami

Je vous en parlais dans cet article, Duolingo est une l’une des applications pour apprendre une langue qui cartonne. Elle est non seulement un bon compromis entre les méthodes que l’on connaît tous mais elle est surtout super bien faite.

 

Je l’ai terminée en turc, allemand, suédois et espagnol. A chaque fois, le constat s’est imposé de lui-même : Duolingo peut vous emmener assez loin dans votre apprentissage. A la fin des cours, j’étais capable de former de belles phrases et de me faire comprendre. Le seul petit bémol que je vois c’est le côté répétitif des contenus. Honnêtement, on se prend au jeu pendant quelques temps puis les mêmes révisions reviennent encore et encore. Ceci étant dit … elle est gratuite ! 😀

Plus d’informations sur Duolingo

Duolingo application langue

 

Mondly, le ténor

 J’ai pu tester l’application en détail pour savoir si elle permet vraiment d’apprendre une langue rapidement. Alors, je dirais qu’au premier abord, l’application est très agréable à utiliser et qu’elle peut s’adresser aussi bien aux adultes qu’aux enfants. Pas mal de contenus sont proposés pour progresser dans des thématiques très diverses (vie de tous les jours, voyages, travail). Par ailleurs, le choix en langues est très impressionnant avec pas moins de 32 langues pour les francophones. 

 

J’aime beaucoup l’articulation des exercices qui s’inspirent de ceux que l’on retrouve chez Babbel. Par ailleurs, cette application est faite pour que vous ayez plaisir à l’utiliser et c’est exactement comme ça que vous ferez des progrès : en y revenant tous les jours.

Plus d’informations sur Mondly

Mondly application langue

 

Memrise, un booster de mémoire

Je vous en ai déjà parlé, Memrise est un compagnon dont je ne peux plus me passer. Après des années passées à chercher un bon moyen d’apprendre des mots de vocabulaire, j’ai enfin trouvé la perle rare. C’est un excellent moyen d’apprendre toujours plus de termes dans un nombre incroyable de langues (langue anglaise, langue arabe, mandarin et tellement d’autres). 👌

 

Cette application est un bijoux d’ingéniosité. Elle vous propose de mémoriser des listes de vocabulaires qui correspondent à votre niveau et votre désir de progression. Couplée avec l’une (ou les deux) des applis que je vous recommande dans cet article, vous deviendrez très vite autonome. La condition pour réussir à utiliser Memrise reste toutefois d’y consacrer quelques minutes par jour pour continuer à améliorer son niveau.

Plus d’informations sur Memrise

Memrise application langue

 

LingQ : l’application sans limites

Dans la catégorie “applications pour perfectionner une langue”, voici l’une des plus complètes que je connaisse. Créée par Steve Kaufmann, un américain polyglotte aux 14 langues, la plateforme est une mine d’or de cours en tous genres. L’étendue de l’offre est sacrément impressionnante.

 

C’est d’ailleurs la seule plateforme a offrir des cours en langues rares. Pour faire court, elle se présente sous forme de dialogues que l’on décortique au fur et à mesure des leçons. Hic : il faut se discipliner et être motivé pour arriver au bout de la ressource. L’application me semble inépuisable ! Je vous recommande de jeter un coup d’œil ! 🧐

Plus d’informations sur LingQ

LingQ application langue

 

LingoZing : les comics et BD à la rescousse

C’est la belle trouvaille du moment ! LingoZing est une application qui propose d’apprendre les langues grâce aux bandes dessinées et aux comic books. Autant vous dire que c’est exactement ce que j’espérais. Cela permet de faire une pause avec les films et séries en VO (via Netflix notamment)… c’est aussi une façon complètement différente d’attaquer une nouvelle langue. En lisant, on a vraiment le temps de regarder chaque mot, de regarder les images et mettre les répliques dans le contexte.

 

Alors comment ça marche ? Vous téléchargez l’application et choisissez votre langue d’étude. Des BD ou des comics vous seront proposés dans la langue que vous étudiez avec des indications dans votre langue maternelle. Vous aurez également le choix dans le niveau de langue (facile, intermédiaire et avancé). Chaque bulle de la BD est traduite dans vos deux langues, et un audio est également disponible. Chaque livre coûte quelques euros. Mais entre nous apprendre en regardant des Comics , ça vaut vraiment le coup. 🤖

LingoZing sur iOSLingoZing sur Android

LingoZing_app_screenshots

 

GlobalExam, le coach linguistique

Pour terminer ce top des meilleures applications pour apprendre une langue, on a sélectionné celle qui vous entraîne à réussir les examens de langues. TOEIC, TOEFL, HSK, DELE… toutes les langues ou presque y sont accessibles. Si vous souhaitez faire le point sur les règles de grammaire, ou vous entraînez sur des examens blancs, il n’y pas mieux ailleurs.

 

Une véritable pépite quand on sait combien il peut être compliqué de trouver les bons supports de cours pour réviser efficacement un examen. Le site vous propose une quantité impressionnante de contenus, de très bonne facture. 

Plus d’informations sur GlobalExam

 

Busuu : un géant des langues

Busuu c’est l’un des ténors du marché. Ses créateurs sont continuellement en train de chercher des moyens de vous faire progresser de manière ludique. L’une d’entre elles est de vous proposer des chats (c’est de l’anglais hein), avec des gens du monde entier. Une super opportunité pour mettre en pratique ce que vous venez d’apprendre ! La méthode d’apprentissage est bien pensée et se veut globale. En règle générale, les applications pour apprendre une langue répondent au même schéma mais Busuu propose de petits diplômes pour jalonner votre progression. Pas mal.

 

Hic : l’application est payante MAIS elle vous propose d’apprendre 12 langues différentes et elle est classée depuis des années dans le BEST 50 des applis. Je lui reproche de proposer un peu moins de contenus que ses concurrents mais elle reste très agréable à utiliser.

Plus d’informations sur Busuu

 

Tandem : trouver votre partenaire linguistique

Quelle meilleure solution pour parler une langue que de parler à des étrangers ? C’est le service que propose Tandem avec un service gratuit très étendu. Alors en comment ça se présente ? Vous vous enregistrez sur leur plateforme et indiquez les langues que vous parlez et les langues que vous souhaitez parler. L’application trouve instantanément les personnes qui répondent à vos préférences linguistiques. De plus, pour éviter les discussions trop invasives, vous pouvez écrire quel sujet de conversation vous préférez. Et vous n’avez plus qu’à engager la conversation.

 

Après avoir suivi quelques cours de langue, vous aurez donc la chance de mobiliser vos connaissances et d’améliorer votre prononciation. C’est une mise en pratique plus que bienvenue quand on sait les retombées positives que cela peut avoir ! Enfin, que vous vouliez simplement écrire ou parler, c’est vous qui voyez. Le but étant que chacun se corrige. Mieux que les podcasts !

Plus d’informations sur Tandem

Avis tandem

 

Voilà mes petites découvertes, j’espère qu’elles vous serviront à progresser et surtout qu’elles vous permettront de garder la motivation à apprendre. Enfin, sachez que les meilleures applications pour apprendre une langue seront celles qui vous donneront du plaisir à étudier !

 

Les langues les plus utiles au monde

Les langues les plus utiles au monde

Il m’arrive de repenser au temps que j’ai consacré à certaines langues et je me demande parfois si ça valait vraiment le coup. D’ailleurs, vous partagez sûrement mon constat : pourquoi se tuer à la tâche si on n’apprend pas une langue utile ? Si vous êtes dans cette situation, ou que vous voulez l’éviter, je vous propose aujourd’hui de découvrir les langues les plus utiles au monde

Bien sûr, vous me connaissez, je vous réserve un article fouillé. Je vous propose une véritable enquête de terrain, avec des critères scientifiques et une analyse objective ! Sacré programme hein ? 🙂  Voyons ce que ça donne.

 

Quels critères pour identifier les langues les plus utiles ? 

Encore une fois, je me lance dans un projet fou. Celui de vous dire la vérité. Parce qu’il faut bien l’admettre, internet est truffé d’âneries et ça en devient dangereux. Dans les lignes qui suivent, nous verrons quels sont les critères à prendre en compte quand on cherche les langues les plus utiles au monde.

Désolé pour ceux qui tombent sur ma page et qui cherchent la langue parfaite pour voyager. Ce n’est pas le but ici. Mais pour ne pas vous mettre sur la touche trop vite, je vous recommande mon article sur la langue des signes ou sur l’apprentissage express de l’anglais. Vous y trouverez toutes les armes pour aller n’importe où. Pour les autres, je vous invite à découvrir ce qu’il faut prendre en compte pour affirmer qu’une langue est utile ou non.

 

Le nombre de locuteurs

C’est le tout premier critère à prendre en compte et peut-être le plus évident. Les langues qui sont très largement parlées ont plus de chances d’être utiles que celles qui ne comptent qu’une petite poignée de locuteurs. C’est pour cette raison, à mon grand dam, que le tahitien n’apparaîtra pas dans notre liste aujourd’hui. 😥 

A l’inverse, on comprend pourquoi les grandes langues internationales pourraient être les plus utiles.

Le nombre de locuteurs – de personnes qui parlent la langue donc – c’est uniquement ceux qui ont une langue en langue première. C’est leur “L1”. Bien que cela soit assez aisé dans des pays ayant eu une politique nationale sur la langue, on se rend vite compte que ça devient très compliqué dans des pays où cohabitent beaucoup de langues à la fois (Europe caucasienne, Afrique, Asie).

Ainsi, sur la base de ce seul critère, voici les cinq langues les plus utiles :

  • mandarin
  • anglais
  • espagnol
  • bengali
  • hindi 

 

Entropie 

La deuxième variable à prendre en compte c’est celle de l’étendue géographique de la langue. Pour être schématique, l’entropie permet de classer les langues en prenant en compte le nombre de pays dans lesquels est parlée la langue. Les langues parlées dans un seul pays ont un indice faible, celles parlées dans plusieurs pays ont un indice haut et sont alors plus utiles.

Mais ce n’est pas tout, on tiendra également compte de la proportion de locuteurs parlant la langue dans chaque pays. Plus le nombre de locuteurs est élevé, plus l’indice monte. 

Si on ne devait prendre en compte que l’entropie, voilà quelles seraient les langues les plus utiles :

 

Véhicularité

Continuons avec un autre aspect et qui vous parlera sûrement davantage. La véhiculaire d’une langue, c’est quand une langue seconde est utilisée pour tous les aspects de la vie sociale où la langue première est mise de côté (commerce, famille, éducation, etc.)

Avec la véhicularité, les cinq langues à apprendre sont donc :

  • hindi
  • indonésien
  • swahili
  • créole anglais du Nigéria
  • anglais

 

Langue officielle

Une langue est officielle quand des organisations politiques ont précisé dans la loi que telle langue serait celle de leur territoire. Il faut donc que tous les éléments constitutifs d’un Etat soient remplis pour qu’une langue puisse devenir officielle.

Précisons que de nombreux pays n’ont pas de langue officielle, notamment les Etats-Unis. Le décompte s’applique pour toutes les communautés ayant une langue à elles. Donc, l’étau semble se resserrer autour de ces cinq langues :

 

Traduction langue source

On entame la question du rayonnement des langues. La question est de savoir si les langues sont intéressantes voire inspirantes. Dans notre cas de figure, le critère prend en compte le nombre de textes qui ont été traduit depuis une langue. Cela sous-tend très certainement une forte activité scientifique, culturelle ou politique que d’autres langues ont relayé par la suite.

Sans grande surprise, voici les cinq langues les plus inspirantes :

  • anglais
  • français
  • allemand
  • russe
  • italien

 

Traduction langue cible

Cette démarche est tout simplement le miroir de la précédente. Quelles sont les langues qui traduisent le plus de productions étrangères dans la leur ? On comprendra aisément le degré d’éducation requis (traducteurs) et le besoin de transposer au mieux une quantité infinie de textes.

Nos cinq gagnantes sont :

  • allemand
  • français
  • espagnol
  • anglais
  • italien

 

 

Prix littéraires internationaux

Au-delà du très contestable Prix Nobel de littérature, on va chercher à savoir quelles langues ont reçu le plus de prix littéraires au cours des dernières décennies. Bien entendu, les Grecs feront sûrement la tronche parce que Homère et son Iliade  ne pourront pas être nominés.

Mais qu’importe, il fallait bien commencer quelque part, n’est-ce pas ?

  • anglais
  • français
  • espagnol
  • allemand
  • italien

 

Nombre d’articles dans Wikipedia

Vous ne vous y attendiez pas à celui-là hein ? 😀  Pourtant, après coup, il paraît logique. Wikipédia c’est le site web le plus consulté au monde. Si l’offre en langues s’est considérablement élargie au cours des dernières années, quelles langues sont les plus présentes ?

Voici le classement des cinq langues majoritaires sur Wikipédia :

  • anglais
  • allemand
  • français
  • italien
  • polonais

 

Indice de développement humain

Une langue peut-elle être utile si les locuteurs d’une langue vivent dans des pays à faible indice de développement humain ? C’est en outre ce que prend en compte ce critère. Le but n’est pas de dire “ouais, c’est horrible, comment on peut dire que les langues des gens pauvres sont inutiles ?”.

Mes amis, ce n’est pas la question. C’est simplement une mesure mathématique. En tout état de cause, on peut imaginer des situations où des minorités linguistiques vivant dans des pays à l’IDH faible sont forcées de rallier les grandes villes (ou les pays voisins) pour subsister. Le mélange linguistique joue ainsi contre eux parce que les langues majoritaires prendront l’ascendant.

Résultat des courses :

 

Taux de fécondité

Pareillement, quand on s’interroge sur la vivacité d’une langue, il faut regarder les populations dans leur ensemble. Pour juger de l’utilité d’apprendre une langue, il semble important de prendre en compte le taux de fécondité. Nous savez comme moi que l’Allemagne et le Japon ont un taux très faible. Ils sont classés respectivement 555ème et 561ème (sur un total de 563 langues).

Mais qui tiennent la palme des langues les plus fécondes alors ?

  • zarma
  • tamajeq du Niger
  • ouzbèque du Sud
  • maay
  • peul Ouest du Niger

 

Taux de pénétration internet

Pour conclure, le taux dont on va parler dans les lignes qui suivent représente la proportion de personnes ayant accès à internet dans un pays donné. Voilà, je crois que c’est clair … j’ai rien de plus à vous dire là-dessus.

Ah si ! Le classement des cinq langues les plus utiles avec ce critère :

  • norvégien
  • suédois
  • groningois
  • danois
  • néerlandais

 

Pondérer les critères pour dire quelles langues sont les plus utiles

Une fois que l’on a établi tous les critères, il faut encore pouvoir les pondérer. C’est-à-dire leur donner une importance les uns par rapport aux autres. Si vous souhaitez apprendre une langue, considérez-vous que le nombre de locuteurs et le nombre de prix littéraires sont sur un pied d’égalité ? Peut-être pas. C’est pourquoi, je vous donne quelques uns des résultats les plus saillants.

 

Cumul des critères géographiques

Première étape dans notre quête aux langues les plus utiles, je vais faire l’addition des critères géographiques (spatiaux et humains). Pour ce faire, je vais me concentrer sur les quatre critères suivants et éliminer tous les autres :

  • nombre de locuteurs ;
  • entropie ;
  • véhicularité ;
  • langues officielles.

 

Que donne ma recherche ? Elle m’indique que les langues les plus utiles en termes géographiques sont celles-ci :

 

Bon … cocorico ? 🙄

 

Cumul des critères de rayonnement

Et si on mettait de côté tous les critères géographiques pour voir ce que ça donne en terme de rayonnement ? En somme, on va essayer de voir quelles langues ont le plus la classe avec leurs grands auteurs, leurs traducteurs et tout le reste !

  • anglais
  • français
  • allemand
  • espagnol
  • russe

 

Je ne sais pas vous, mais je ne suis pas tellement surpris…

 

Cumul des critères humains

Voyons ensemble quelles pourraient être les langues les plus vivaces. Celles qui existeront encore demain, celles dont les locuteurs feront porter leurs voix à travers le moyen de communication du siècle : internet.

  • norvégien
  • suédois
  • groningois
  • danois
  • néerlandais

 

Le résultat est sans appel. Les langues situées dans des pays riches avec une politique nataliste et tournés vers les services occupent les premières places du podium.

 

Cumul de critères rigolos

C’est le moment de faire un peu n’importe quoi. On va imaginer trois situations différentes pour pondérer nos critères au mieux.

  • 1er cas : vous êtes un jeune humaniste plein d’espoir et vous voulez sauver le monde. L’action humanitaire vous tente beaucoup. Mais quelle langue serait la plus utile pour vous ? En combinant les critères (géographie = faible, rayonnement = nul, humain = panaché), voilà le résultat de mes recherches :
    • zarma
    • tamajeq
    • somali
    • peul Ouest du Niger
    • dari

 

  • 2ème cas : vous êtes un jeune retraité plein de fougue, vous voulez découvrir le monde maintenant que vous en avez le temps. Votre truc, c’est le jardinage. Voyons quelle serait votre langue idéale (géographie = moyen, rayonnement = moyen-élevé, humain = moyen-élevé) :
    • anglais
    • (français)
    • néerlandais
    • allemand
    • espagnol
    • japonais

 

  • 3ème cas : vous êtes un jeune capitaine d’industrie. Si le monde n’est pas ouvert, il doit s’ouvrir ! Vous avez un produit à vendre le plus largement possible. Votre truc c’est de devenir le Bill Gates de demain (géographie = élevé, rayonnement = faible-moyen, humain = faible-moyen).
    • anglais
    • espagnol
    • (français)
    • allemand
    • russe
    • mandarin

 

Conclusion

Les résultats de mon articles vous ont paru cohérents ? Ou alors complètement aberrants ? Je dois vous avouer que tout repose sur le baromètre Calvet. Ces chercheurs ont fait un travail remarquable mais ils ne manquent pas de pointer du doigt les failles de leurs données. En tout état de cause, c’est à vous de jouer pour trouver quelle sera la langue la plus utile dans votre vie. Vous pouvez vous rendre sur le site et ajuster les critères à votre guise. A bientôt !

 

Recevez votre guide gratuit pour :

 

✔️ Réussir à apprendre n'importe quelle langue

✔️ Choisir les bonnes ressources

✔️ Eviter les pièges de débutants

✔️ Rester motivé.e

Félicitations ! Bienvenue à bord !

Pin It on Pinterest