Il m’arrive de repenser au temps que j’ai consacré à certaines langues et je me demande parfois si ça valait vraiment le coup. D’ailleurs, vous partagez sûrement mon constat : pourquoi se tuer à la tâche si on n’apprend pas une langue utile ? Si vous êtes dans cette situation, ou que vous voulez l’éviter, je vous propose aujourd’hui de découvrir les langues les plus utiles au monde

Bien sûr, vous me connaissez, je vous réserve un article fouillé. Je vous propose une véritable enquête de terrain, avec des critères scientifiques et une analyse objective ! Sacré programme hein ? 🙂  Voyons ce que ça donne.

Quels critères pour identifier les langues les plus utiles ? 

Encore une fois, je me lance dans un projet fou. Celui de vous dire la vérité. Parce qu’il faut bien l’admettre, internet est truffé d’âneries et ça en devient dangereux. Dans les lignes qui suivent, nous verrons quels sont les critères à prendre en compte quand on cherche les langues les plus utiles au monde.

Désolé pour ceux qui tombent sur ma page et qui cherchent la langue parfaite pour voyager. Ce n’est pas le but ici. Mais pour ne pas vous mettre sur la touche trop vite, je vous recommande mon article sur la langue des signes ou sur l’apprentissage express de l’anglais. Vous y trouverez toutes les armes pour aller n’importe où. Pour les autres, je vous invite à découvrir ce qu’il faut prendre en compte pour affirmer qu’une langue est utile ou non.

Le nombre de locuteurs

C’est le tout premier critère à prendre en compte et peut-être le plus évident. Les langues qui sont très largement parlées ont plus de chances d’être utiles que celles qui ne comptent qu’une petite poignée de locuteurs. C’est pour cette raison, à mon grand dam, que le tahitien n’apparaîtra pas dans notre liste aujourd’hui. 😥 

A l’inverse, on comprend pourquoi les grandes langues internationales pourraient être les plus utiles.

Le nombre de locuteurs – de personnes qui parlent la langue donc – c’est uniquement ceux qui ont une langue en langue première. C’est leur « L1 ». Bien que cela soit assez aisé dans des pays ayant eu une politique nationale sur la langue, on se rend vite compte que ça devient très compliqué dans des pays où cohabitent beaucoup de langues à la fois (Europe caucasienne, Afrique, Asie).

Ainsi, sur la base de ce seul critère, voici les cinq langues les plus utiles :

  • mandarin
  • anglais
  • espagnol
  • bengali
  • hindi 

Entropie 

La deuxième variable à prendre en compte c’est celle de l’étendue géographique de la langue. Pour être schématique, l’entropie permet de classer les langues en prenant en compte le nombre de pays dans lesquels est parlée la langue. Les langues parlées dans un seul pays ont un indice faible, celles parlées dans plusieurs pays ont un indice haut et sont alors plus utiles.

Mais ce n’est pas tout, on tiendra également compte de la proportion de locuteurs parlant la langue dans chaque pays. Plus le nombre de locuteurs est élevé, plus l’indice monte. 

Si on ne devait prendre en compte que l’entropie, voilà quelles seraient les langues les plus utiles :

Véhicularité

Continuons avec un autre aspect et qui vous parlera sûrement davantage. La véhiculaire d’une langue, c’est quand une langue seconde est utilisée pour tous les aspects de la vie sociale où la langue première est mise de côté (commerce, famille, éducation, etc.)

Avec la véhicularité, les cinq langues à apprendre sont donc :

  • hindi
  • indonésien
  • swahili
  • créole anglais du Nigéria
  • anglais

Langue officielle

Une langue est officielle quand des organisations politiques ont précisé dans la loi que telle langue serait celle de leur territoire. Il faut donc que tous les éléments constitutifs d’un Etat soient remplis pour qu’une langue puisse devenir officielle.

Précisons que de nombreux pays n’ont pas de langue officielle, notamment les Etats-Unis. Le décompte s’applique pour toutes les communautés ayant une langue à elles. Donc, l’étau semble se resserrer autour de ces cinq langues :

Traduction langue source

On entame la question du rayonnement des langues. La question est de savoir si les langues sont intéressantes voire inspirantes. Dans notre cas de figure, le critère prend en compte le nombre de textes qui ont été traduit depuis une langue. Cela sous-tend très certainement une forte activité scientifique, culturelle ou politique que d’autres langues ont relayé par la suite.

Sans grande surprise, voici les cinq langues les plus inspirantes :

  • anglais
  • français
  • allemand
  • russe
  • italien

Traduction langue cible

Cette démarche est tout simplement le miroir de la précédente. Quelles sont les langues qui traduisent le plus de productions étrangères dans la leur ? On comprendra aisément le degré d’éducation requis (traducteurs) et le besoin de transposer au mieux une quantité infinie de textes.

Nos cinq gagnantes sont :

  • allemand
  • français
  • espagnol
  • anglais
  • italien

Prix littéraires internationaux

Au-delà du très contestable Prix Nobel de littérature, on va chercher à savoir quelles langues ont reçu le plus de prix littéraires au cours des dernières décennies. Bien entendu, les Grecs feront sûrement la tronche parce que Homère et son Iliade  ne pourront pas être nominés.

Mais qu’importe, il fallait bien commencer quelque part, n’est-ce pas ?

  • anglais
  • français
  • espagnol
  • allemand
  • italien

Nombre d’articles dans Wikipedia

Vous ne vous y attendiez pas à celui-là hein ? 😀  Pourtant, après coup, il paraît logique. Wikipédia c’est le site web le plus consulté au monde. Si l’offre en langues s’est considérablement élargie au cours des dernières années, quelles langues sont les plus présentes ?

Voici le classement des cinq langues majoritaires sur Wikipédia :

  • anglais
  • allemand
  • français
  • italien
  • polonais

Indice de développement humain

Une langue peut-elle être utile si les locuteurs d’une langue vivent dans des pays à faible indice de développement humain ? C’est en outre ce que prend en compte ce critère. Le but n’est pas de dire « ouais, c’est horrible, comment on peut dire que les langues des gens pauvres sont inutiles ? ».

Mes amis, ce n’est pas la question. C’est simplement une mesure mathématique. En tout état de cause, on peut imaginer des situations où des minorités linguistiques vivant dans des pays à l’IDH faible sont forcées de rallier les grandes villes (ou les pays voisins) pour subsister. Le mélange linguistique joue ainsi contre eux parce que les langues majoritaires prendront l’ascendant.

Résultat des courses :

Taux de fécondité

Pareillement, quand on s’interroge sur la vivacité d’une langue, il faut regarder les populations dans leur ensemble. Pour juger de l’utilité d’apprendre une langue, il semble important de prendre en compte le taux de fécondité. Nous savez comme moi que l’Allemagne et le Japon ont un taux très faible. Ils sont classés respectivement 555ème et 561ème (sur un total de 563 langues).

Mais qui tiennent la palme des langues les plus fécondes alors ?

  • zarma
  • tamajeq du Niger
  • ouzbèque du Sud
  • maay
  • peul Ouest du Niger

Taux de pénétration internet

Pour conclure, le taux dont on va parler dans les lignes qui suivent représente la proportion de personnes ayant accès à internet dans un pays donné. Voilà, je crois que c’est clair … j’ai rien de plus à vous dire là-dessus.

Ah si ! Le classement des cinq langues les plus utiles avec ce critère :

  • norvégien
  • suédois
  • groningois
  • danois
  • néerlandais

Pondérer les critères pour dire quelles langues sont les plus utiles

Une fois que l’on a établi tous les critères, il faut encore pouvoir les pondérer. C’est-à-dire leur donner une importance les uns par rapport aux autres. Si vous souhaitez apprendre une langue, considérez-vous que le nombre de locuteurs et le nombre de prix littéraires sont sur un pied d’égalité ? Peut-être pas. C’est pourquoi, je vous donne quelques uns des résultats les plus saillants.

Cumul des critères géographiques

Première étape dans notre quête aux langues les plus utiles, je vais faire l’addition des critères géographiques (spatiaux et humains). Pour ce faire, je vais me concentrer sur les quatre critères suivants et éliminer tous les autres :

  • nombre de locuteurs ;
  • entropie ;
  • véhicularité ;
  • langues officielles.

Que donne ma recherche ? Elle m’indique que les langues les plus utiles en termes géographiques sont celles-ci :

  • anglais
  • espagnol
  • français
  • mandarin
  • russe

Bon … cocorico ? 🙄

Cumul des critères de rayonnement

Et si on mettait de côté tous les critères géographiques pour voir ce que ça donne en terme de rayonnement ? En somme, on va essayer de voir quelles langues ont le plus la classe avec leurs grands auteurs, leurs traducteurs et tout le reste !

  • anglais
  • français
  • allemand
  • espagnol
  • russe

Je ne sais pas vous, mais je ne suis pas tellement surpris…

Cumul des critères humains

Voyons ensemble quelles pourraient être les langues les plus vivaces. Celles qui existeront encore demain, celles dont les locuteurs feront porter leurs voix à travers le moyen de communication du siècle : internet.

  • norvégien
  • suédois
  • groningois
  • danois
  • néerlandais

Le résultat est sans appel. Les langues situées dans des pays riches avec une politique nataliste et tournés vers les services occupent les premières places du podium.

Cumul de critères rigolos

C’est le moment de faire un peu n’importe quoi. On va imaginer trois situations différentes pour pondérer nos critères au mieux.

  • 1er cas : vous êtes un jeune humaniste plein d’espoir et vous voulez sauver le monde. L’action humanitaire vous tente beaucoup. Mais quelle langue serait la plus utile pour vous ? En combinant les critères (géographie = faible, rayonnement = nul, humain = panaché), voilà le résultat de mes recherches :
    • zarma
    • tamajeq
    • somali
    • peul Ouest du Niger
    • dari
  • 2ème cas : vous êtes un jeune retraité plein de fougue, vous voulez découvrir le monde maintenant que vous en avez le temps. Votre truc, c’est le jardinage. Voyons quelle serait votre langue idéale (géographie = moyen, rayonnement = moyen-élevé, humain = moyen-élevé) :
    • anglais
    • (français)
    • néerlandais
    • allemand
    • espagnol
    • japonais
  • 3ème cas : vous êtes un jeune capitaine d’industrie. Si le monde n’est pas ouvert, il doit s’ouvrir ! Vous avez un produit à vendre le plus largement possible. Votre truc c’est de devenir le Bill Gates de demain (géographie = élevé, rayonnement = faible-moyen, humain = faible-moyen).
    • anglais
    • espagnol
    • (français)
    • allemand
    • russe
    • mandarin

Conclusion

Les résultats de mon articles vous ont paru cohérents ? Ou alors complètement aberrants ? Je dois vous avouer que tout repose sur le baromètre Calvet. Ces chercheurs ont fait un travail remarquable mais ils ne manquent pas de pointer du doigt les failles de leurs données. En tout état de cause, c’est à vous de jouer pour trouver quelle sera la langue la plus utile dans votre vie. Vous pouvez vous rendre sur le site et ajuster les critères à votre guise. A bientôt !