Temps de lecture : 4 minutes

Les verbes allemands, comme dans toutes les autres langues, occupent une place très importante. Ils donnent une grande partie du sens à toutes vos phrases. Ils peuvent renseigner sur l’action (manger, étudier, faire) sur l’état (être, rester) mais également sur le temps (mangeons, mangions) et sur la personne (peux, peut). C’est pour cette raison que maîtriser les verbes allemands vous ouvrira les portes de cette langue. Mais toute la difficulté est là ! Entre les terminaisons, les temps, le vocabulaire, comment bien utiliser les verbes allemands ? On vous dit tout dans cet article et vous verrez, ce n’est pas si difficile !

verbes allemands

Les verbes allemand, incontournables

Alors, on va commencer par le commencement. Ceci est mon premier conseil.

Si vous ne deviez connaître qu’une seule chose en allemand, ce sont les verbes.

En effet, ils comportent tellement d’informations que vous ne pouvez pas les ignorer. Pour autant, ils ne se ressemblent pas tous, voici pourquoi :

  • Il existe trois verbes auxiliaires en allemand : sein (être), haben (avoir), werden (devenir).
  • Certains verbes sont dits « forts » ou irréguliers. Il en existe environ 170 et ils risquent de vous compliquer la vie. On les retrouve dans la langue anglaise.
  • La grande majorité des verbes sont dits « faibles » ou réguliers. Ils sont de loin les plus nombreux et ne vous poseront pas de problèmes.
  • Certains verbes ont des particules séparables.
  • MAIS ! tous les verbes à l’infinitif finissent en –en ou en –n.

Les verbes auxiliaires allemands

Un auxiliaire est un verbe qui n’a pas de sens tout seul. Il permet simplement de construire une forme grammaticale. Nous retrouvons la même chose en français.

Prenons en exemple la phrase suivante : il a été malade. Même si le « a » correspond au verbe avoir, on ne retrouve pas du tout l’idée d’avoir quoi que ce soit dans cette phrase. Vous me suivez ? En revanche, il est indispensable pour construire une forme grammaticale, ici le passé composé. Vous l’utilisez souvent sans même vous en rendre compte, c’est ti pas beau ça ?

L’allemand fonctionne de la même manière que le français. Il utilise ses auxiliaires pour créer de nouvelles valeurs grammaticales comme :

  • Le passif
  • Le parfait
  • Le futur

Les verbes modaux

Ces verbes entraînent une modalité. Même si ce mot peut paraître effrayant, il précise simplement la manière dont une action (ou un état) se déroule.

Il existe six verbes modaux en allemand (contre 12 en anglais) et voilà ce qu’ils expriment :

  • Dürfen = l’autorisation
  • Wollen = la volonté
  • Mögen = le goût
  • Sollen = le conseil
  • Müssen = l’obligation
  • Können = la capacité

Quelques dictions et phrases de votre serviteur pour illustrer ces modaux :

Wir dürfen nicht dort hergehen = nous ne devrions pas aller là-bas

Wer will, der kann = quand on veut, on peut

Ich mag dieses Buch nicht = je n’aime pas ce livre

Man soll das Eisen schmieden, solange es heiß ist = il faut battre le fer tant qu’il est chaud

Ich muss unbedingt einkaufen = je dois absolument faire les courses

Les verbes faibles

Ce sont tous les verbes qui ne présentent aucune difficulté d’apprentissage. Ils respectent toujours les mêmes formes grammaticales, qu’ils soient conjugués (temps) ou en fonction de la personne utilisée :

Allemand Français
Ich sage Je dis
Ich arbeite Je travaille
Ich mache Je fais
En réalité, la seule raison pour laquelle vous pourriez avoir du mal à les intégrer, c’est parce qu’ils sont très nombreux. Il faudra donc vous armer de patience avant d’en maîtriser suffisamment.

Les verbes forts

Ce sont les verbes irréguliers, ceux qui n’ont pas une forme normale et régulière. Ils sont l’héritage des temps plus anciens ou le vieil allemand n’avait pas encore réformé (uniformisé). L’allemand est réputé être une langue difficile parce que beaucoup de verbes forts figurent parmi les utilisés.

Même si les temps ont beaucoup changé, il n’en demeure pas moins que certains d’entre eux ont survécu. Hélas !

Mais ils ne sont pas nombreux et certains ne vous seront pas utiles dans des discussions de tous les jours.

Mais il y a quand même une bonne nouvelle ! Malgré leur anormalité, ils sont souvent construits sur le même modèle. Les verbes irréguliers allemands sont construits selon neuf schémas similaires :

ei, i, i

Pfeifen (siffler), pfiff (siffla), gepfiffen (sifflé)

ie, o, o

Bieten (offrir), bot (offra), geboten (offert)

e, o, o

Weben (tisser), wob (tissa), gewoben (tissé)

e, a, e

Vergessen (oublier), vergass (oublia), vergessen (oublié)

e, a, o

Bergen (sauver), barg (sauva), geborgen (sauvé)

i, a, o

Gewinnen (gagner), gewann (gagna), gewonnen (gagné)

i, a, u

Singen (chanter), sang (chanta), gesungen (chanté)

a, u, a

Laden (charger), lud (chargea), geladen (chargé)

a, i, a

Schlafen (Dormir), schlief (dormit), geschlafen (dormi)

Entrainez-vous gratuitement !

(pas de publicité, 100% gratuit, pas de capture de données personnelles)

Les personnes allemandes

Les terminaisons permettent d’accorder un verbe avec une personne. Le truc pas sympa c’est qu’il y a une personne de plus en allemand qu’en français : le neutre avec « Es ». Il n’a pas exactement le même sens qu’en anglais avec « it ». En anglais, c’est beaucoup plus logique : « it » s’utilise pour parler d’objets, d’animaux ou tout autre chose qui n’est pas humaine. En allemand, on ne retrouve pas cette simplicité. Il faudra donc apprendre par coeur les noms communs ainsi que leur genre (masculin, féminin, ou neutre).

En français, le vouvoiement se construit avec la deuxième personne du pluriel « vous » mais en allemand c’est avec la troisième personne du pluriel « Sie ».

Voici les différentes personnes de l’allemand :

Allemand Français
Ich Je
Du Tu
Er / Sie / Es Il / Elle / Cela
Wir Nous
Ihr Vous
Sie Ils / Elles / Vous (politesse)

Les temps de l’allemand

Je suis sûr que vous savez déjà que les temps de l’allemand occupent une place méga importante dans la pratique de la langue. D’ailleurs, dans notre article sur l’allemand pour les débutants, nous avons montré que trois temps sont incontournables pour commencer. Il s’agit des temps du :

  • présent : sie sieht
  • parfait : sie hat gesehen
  • futur : sie werde sehen

Mais il existe également les temps du :

  • prétérit : sie sah
  • le plus-que-parfait: sie hatte gesehen
  • le futur antérieur : sie werde gesehen haben

Je vous promets un prochain article entièrement dédié aux temps de l’allemand ! En attendant, vous trouverez tous les détails de la conjugaison des verbes allemands sur ce site.

Les verbes les plus utiles

Pour savoir quels verbes apprendre pour aller à l’essentiel, c’est assez facile ! En effet, il suffit de trouver ceux qui sont le plus utilisés en allemand. Je vous ai fait une petite sélection et vous l’offre de bon cœur ! Il vous suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous !

La fiche des verbes allemands les plus utiles

(pas de publicité, 100% gratuit, pas de capture de données personnelles)

Pour aller plus loin

Il y a encore plein d’autres mystères autour des verbes allemands que nous n’avons pas abordés aujourd’hui :

  • les verbes à particules séparables
  • les verbes d’action vs. les verbes d’état
  • la différence entre getrunken et betrunken
  • les verbes à préfixe comme erscheinen ou encore begehen

Pour vous mettre dès aujourd’hui à l’allemand, nous vous recommandons d’utiliser Babbel. L’application est elle-même allemande et vous aidera à progresser !

Découvrir Babbel (lien affilié)